CATEGORIES

vendredi 13 mai 2016

DÉCOUVERTE DU PLUS VIEUX CHIEN DU MONDE





La découverte d’un fossile de chien vieux de 12 millions d’années, prouve que le meilleur ami de l’homme était là bien avant nous. Enfin, pour l'instant, c'est que les scientifiques pensent, jusqu'à la prochaine découverte qui remettra tout en cause.
Mais à la différence des chiens actuels, le Cynarctus wangi (nom scientifique), ressemblait à un petit ours - sauf que le portrait qui le représente est loin de lui ressembler. mais il est vrai que je ne suis pas américaine et que ma vision est peut-être tout autre !

Ce fossile représenterait l’un des derniers survivants des Borophaginae : c'est à dire des chiens capables de broyer les os en raison de leurs puissantes mâchoires et leurs dents larges. Son régime alimentaire était à base de plantes, d’insectes et de viande. Il serait peut-être l’ancêtre ou un cousin voir lointain, des loups, renards et coyotes. L'homo sapiens, par comparaison, serait apparu, d'après la science, il y aurait à peine 200.000 ans. Une théorie qui me paraît un peu jeune ; un zéro de plus me conviendrait un peu mieux !

L’ancien canidé a été découvert par un étudiant en doctorat, Steven Jasinski, qui a commencé son enquête après avoir reçu un spécimen trouvé par un collectionneur amateur sur une plage dans le Maryland aux États-Unis. Il est tout de même incroyable que l'on trouve toujours des cadavres d'animaux bizarres sur des plages !
Bref, les chercheurs ont d’abord présumé que l’échantillon était une espèce connue de Borophaginae – un fossile qui avait été trouvé dans les sédiments plus anciens dans la même zone – mais quand ils ont comparé les spécimens, ils ont trouvé des différences notables. Ce qui veut dire qu'il n'était pas tout sel. Ils pensent que cette espèce s'était établie sur la côte américaine, il y aurait environ 12 millions d’années. Je doute qu'à cette époque, la côte ait eu le même aspect qu'aujourd'hui. Cet animal vivait certainement, plus à l'intérieur des terres qu'on veut le croire. Non, parce que le long des côtes, on trouve d'avantage de poissons que de viande à quatre pattes !
Ce chercheur, d'ailleurs, soupçonne que ces chiens se comportaient de la même manière que les hyènes d'aujourd’hui. 


La plupart des fossiles datant de cette période concerne des animaux marins, qui se fossilisent plus facilement que les animaux terrestres.
Il fut découvert également un des ancêtres prétendu de l'éléphant connu sous le nom de gomphothère et qui à la base, aurait été un petit cochon, enfin, c'est ce qu'ils veulent croire. Nous avons un petit souci, car comment allons nous expliqué désormais, l'origine de nos sangliers devenus cochons ?
Ils ont également découvert un prétendu ancêtre du cheval actuel, baptisé Merychippus. Un petit cheval nain qui aurait grandit, grandit, grandit ; enfin, j'espère qu'il a cessé sa croissance !. Ce cheval ressemble quant même étrangement aux chevaux actuels. Aujourd'hui, il existe différentes tailles de chevaux, dû certes à la manipulation génétique, mais dont certains ont des origines très anciennes, comme le cheval de Prjevalski ou encore de Sibérie ou le Pottok. Mais peut-être que ces chercheurs en ignorent l'existence ! . 
De plus, la nature a aussi ses caprices et apprécie la diversité.
De toutes époques, de nombreuses espèces ont disparues pour des raisons climatiques. Aujourd'hui, de nombreuses espèces disparaissent dans l'indifférence générale à cause de l'homme. Et selon toute logique, ces espèces en voie de disparition vont avoir un problème de descendance. Dans 100000 ans, il est incontestable que nous serons les ancêtres de l'Homme siliconé, robotisé et endoctriné qui n'aura rien perdu de sa connerie !