CATEGORIES

vendredi 27 mai 2016

BINGO !!! TRUMP EST EN ROUTE POUR LA MAISON BLANCHE


Donald Trump a réussi à réunir la majorité des délégués requise pour obtenir l'investiture de son parti pour la course à la Maison Blanche.

Il est en bonne voie pour s'emparer de la Maison Blanche. Notre républicain va-t-en-guerre a réuni le nombre de délégués nécessaires pour obtenir l'investiture de son parti pour la présidentielle.
Mais Donald Trump a désormais empoché 1238 délégués. La majorité requise est de 1237, une barre que Donald était de toute façon assuré de franchir lors des primaires du 7 Juin. Ce qui veut dire qu'il n'est pas si mauvais. Mais le pire reste à venir, la Maison Blanche, l'autre nid à cafards, ne va pas aimer la plaisanterie ; elle qui espérait tant que les 52 tribus l'élimineraient à sa place. Ils vont se débrouiller pour sortir du chapeau de l'Oncle Ben, un dragon étoilé pour lui faire face dés que la mère Clinton sera évincée. Je doute qu'ils supportent que Trump bouleverse leurs plans et jette de gros pavés dans la soupe. Soit, ils magouillent un plan de contre attaque de type militaire hautement gradé pour l'empêcher de s'emparer du pouvoir, soit ils fraternise étroitement avec la mafia juive de préférence pour lui tirer une balle dans le dos. Donald Trump, qui n'a pas oublié la fin tragique de John Kennedy, doit bien se douter qu'ils le laisseront pas faire des USA une ''entreprise Trump'' ; leur but est avant tout le Désordre extérieure et non pas l'Ordre intérieur. J'ai constaté, lors de ses meetings, qu'il est très encadré et protégé. Sorti de scène, ce n'est plus le guignol ou l'animateur qui amuse ou scandalise ; son visage se ferme, méfiant, il redevient l'homme d'affaire conscient du danger qui pèse sur lui. Je crois qu'il sera le seul Président au monde...inapprochable !.
Il y a deux jours, à l’extérieur d'un meeting en cour, des Mexicains masqués, opposés à Trump, ont agressé la police montée, en lui lançant des bouteilles et des pierres, en braillant comme des damnés.
Ce qui n'est pas intelligent et, ne peut que leur porter davantage préjudice. Car le fait d'être masqué prouve au moins leur lâcheté. On veut jouer avec le feu, mais on ne veut surtout pas se brûler.Par ailleurs, ces crétins ne comprennent toujours pas qu'ils font le jeu de Trump en lui donnant raison et, c'est ce que Trump veut, afin de prouver au reste des Etats qu'il est temps de faire le ménage. Et comme ces altercations sont médiatisées en boucle, les immigrés sont stigmatisés, la tension monte, et la côte de Trump grimpe : le tour est joué !. C'est ce que l'on appelle mordre à l'hameçon !
Obama joue également la comédie car il connaît cette stratégie en incitant les journalistes et le public à réfléchir sur les déclarations faites par Trump en leur disant que "Ce n'est pas un divertissement", faisant allusion au show, que le milliardaire a animée pendant dix ans. Ou encore la formule '' C'est une lutte pour la présidence des États-Unis. Nous traversons des moments difficiles et, c'est vraiment une fonction sérieuse", rappelle Obama, qui ne manque jamais une occasion d'affirmer que l'homme d'affaires est inapte à la fonction présidentielle, en faisant semblant d'ignorer qu'un pays n'est rien d'autre qu'une entreprise et ça Trump connaît !. Reste à savoir dans quel secteur l'entreprise s'est spécialisée.
Le secrétaire d'État John Kerry pratique la surenchère en disant par exemple, aux étudiants qu'ils sont "le pire cauchemar de Donald Trump" en hésitant pas de rajouter à l'occasion quelques gouttes de venin comme "les vendeurs de petites phrases et les aboyeurs de carnaval qui prétendent que le pays le plus puissant du monde peut rester grand en regardant vers l'intérieur et en se cachant derrière des murs". Quant on écoute leurs discours, j'ai l'impression curieuse qu'ils parlent d'eux-mêmes. Quant au pays le plus puissant du monde, il devrait préciser dans quel domaine ! . Je dis ça, parce que la Russie, militairement parlant, est tout aussi puissante si ce n'est davantage. Sur le plan financier, un gouffre abyssale et des citoyens endettés, la misère et le chômage sont loin de régresser,... Bref, grand...OK ! Mais dans quel domaine ; l'armement, le nucléaire, la destruction massive ou les paradis fiscaux ?
Quoi qu'il en soit, le sacre de Donald Trump interviendra lors de la convention républicaine à Cleveland, du 18 au 21 Juillet. Quant à Clinton, elle devrait avoir son compte de délégués le 7 Juin. Nous saurons si face à Donald Trump, sort soudain du Pentagone, zut, je veux dire du chapeau un lapin noir !