CATEGORIES

mercredi 6 avril 2016

POUTINE DEVIENT LA COQUELUCHE DES EUROPEENS


L’image de Poutine en Europe a changé radicalement, passant d’un chef d’Etat tournant le dos aux djihadisme à celle de l’homme qui a "libéré Palmyre du joug des barbares". Un jour perçu comme le diable en personne capable de tout, et le lendemain, virage à droite toute ! Poutine est devenu l'homme de la situation, celui qui sait très bien manoeuvrer son navire, qui a su garder son sang froid et, qui a libéré Palmyre. Poutine est devenu en deux trois mouvements, Alexandre le Grand, dont on vante déjà les actions en termes élogieux. Un revirement inattendu qui laisse dubitatif !!!.
Et pourtant, prudent les médias s'autocensurent, ne s'autorisant pas à montrer trop de bienveillance vis-à-vis de Poutine et de la Russie, de crainte de jouer le jeu de certains partis politiques qui se reconnaissent dans les valeurs défendues par Poutine. Mêmes les hommes d'affaires commencent à se tourner vers la Russie qui semble soudain être devenue une valeur sûre. En plus, Poutine n'est pas sur la liste rouge des fraudeurs de Panama !

Même Washington qui a longtemps condamné l'opération militaire russe en Syrie et, accusé Moscou d'hypocrisie, tout en affirmant que la Russie frappait les opposants dits modérés et non Daech, et l'accusant de soutenir le méchant Bachar, et son "régime si cruel !" . Mais voilà que Pentagone déclare en mentant effrontément que ''c'est une bonne chose. Nous les y avons poussés dès le début...''. Tout en continuant à vouloir évincer Bachar Al-Assad, pour pouvoir installer coûte que coûte son maudit gazoduc et un pion de leur cru !
Tout en continuant d'accuser Assad d'attiser la guerre civile en Syrie et, en l'appelant à participer au processus diplomatique de règlement du conflit que Washington tient à lui concocter.
Je crois que Bachar tiendra ferme, avec l'aide de Poutine, face à Obama, jusqu'au prochain gouvernement. Il ne leur a pas tenu la dragée haute depuis 6 ans pour céder à leurs désirs aujourd'hui et, après avoir vu son peuple décimé. Selon le porte parole du Pentagone, Peter Cook, la Russie se montrerait "plus constructive qu'auparavant", tout en disant que Washington ne formerait pas d'union avec Moscou. Personnellement, comme beaucoup de dissidents, j'en serai ravie et, je suis convaincue que Poutine n'y tient pas non plus.
Le Pentagone nous annonce que "Si les Russes continuent à se concentrer sur Daech, nous estimons que ce sera une bonne chose. Mais nous n'envisageons pas pour le moment de coopérer avec la Russie dans ce domaine". Oui, mais voilà, nous pourrons remercier que la Russie qui nous a déjà évité une troisième guerre mondiale. Ce qui explique l'engouement des européens pour Poutine, en quête d'un homme à la hauteur de nos ambitions et, qui plus est, n'en est pas moins charismatique. De plus, il est homme a ne pas se laisser endormir avec de belles promesses vides de sens ou d'un quelconque embargos qui n'a nuit qu'à l'UE et en particulier à la France. Aujourd'hui, tout le monde baisse pavillon devant la Russie qui n'a pas encore dit son dernier mot. Il nous manque plus que Trump soit élu, et nous allons enfin pouvoir rire aux ECLATS !!!