CATEGORIES

dimanche 17 avril 2016

LES MAFIEUX LIBANAIS QUI ONT LE VENT EN POUPE, FONT LEUR MARCHÉ HUMAIN A BERLIN


Selon un rapport publié par le quotidien allemand Die Welt, les groupes criminels profitent de la crise migratoire pour attirer des réfugiés dans leurs rangs. La majeure partie des milieux criminels de Berlin est contrôlée par une dizaine de clans libanais. Après la Belgique mal fréquentée,et où la tension monte plus à droite qu'à gauche, l'Allemagne est tout aussi contaminée. Vive l'Union !!!
La montée des partis extrêmes reflète le futur ; les partis dits "de gouvernement" sont incapables de prendre en compte les demandes de leur peuple, ils choisissent de les ignorer, préférant le rééduquer à coup de formules alambiquées brodées des mots ''humanité'', ''démocratie'', ''droits de l'homme''... Mais voilà, combien de temps encore, ils vont faire illusion, quant on sait que tout s'aggrave et que la température monte inexorablement ?!

L'Europe est devenue un vaste piège à cons qui avance dans le brouillard total. La question que je me pose, c'est pourquoi tiennent-ils tant à tenir l'Union moribonde en vie ?
Toujours est-il que le vice se développe à grande vitesse et certainement à grande échelle. Les camps de réfugiés en Europe, font l'objet de l'attention principale des mafias qui recrutent leurs membres parmi les migrants. Les groupes criminels profitent de la crise migratoire pour augmenter leurs effectifs, autant dire qu'ils viennent faire leur marché de la semaine.
Selon Bodo Pfalzgraf, président du Syndicat de la police allemande, chaque fois qu'un nouveau camp de réfugiés est mis en place, la mafia fait son marché pour recruter de nouveaux truands.
Les jeunes sans famille, sans toit ni argent, sont particulièrement vulnérables. Les jeunes femmes risquent de se retrouver dans une maison de prostitution contre leur gré ou encore travailler au noir pour quelques euros.
Le danger le plus grave guette les 20000 jeunes, accueillis à Berlin, qui ont disparu dans la nature, la police ignorant totalement leur lieu de résidence. Ont-ils rejoint des groupes terroristes ?. En Février dernier, l'Allemagne avait déjà égaré 130000 migrants qui ont disparus dans la nature, sans compter les milliers d'enfants qui ont également disparus du tableau noir. Que sont-ils devenus ? Personne ne le sait. Esclavagisme, prostitution, travail forcé et main d'oeuvre bon marché ?
Les liens de famille constituent le fondement de ces clans mafieux qu'on peut comparer à la mafia italienne. Il est difficile de les poursuivre en justice, car ils intimident les témoins trop fragilisés par leur situation.
Angela Merkel fut appelée à imposer des restrictions sur l'accueil catastrophique des réfugiés, ce qu'elle refuse de faire, considérant ces restrictions comme une violation à la constitution du pays. C'est tellement plus humain de voir ces pauvres gens exploités et vivre un enfer. Si c'est cela, la charité allemande, je préfère l'ignorer !. Des pauvres âmes égarées victimes de la guerre, incapables de défendre leur pays et ignorés par l'Europe qui se veut charitable sans en avoir les moyens. Quel triste bilan !
Le Bundestag (parlement allemand) de son côté a voté en faveur de nouvelles mesures visant à durcir la législation migratoire. Mais n'est-il pas trop tard ? Le mal est fait !
Selon des informations, le réseau mafieu opérant à Berlin comprend des ressortissants de pays arabes et asiatiques qui viennent certainement faire leur marché. Cependant, d'après les autorités municipales, la majeure partie du monde criminel de la capitale allemande est contrôlée par plusieurs gangs libanais.

EN ALLEMAGNE ON SE VOILE LA FACE
Le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière et l'Office fédéral de police criminelle sont pourtant persuadés que les Allemands de souche ne commettent pas moins d'infractions que les immigrés. Quant on minimise les dégâts en se voilant la face, on finit toujours par voir la vie en rose !. A moins qu'ils soient corrompus, ce qui est loin d'être impossible !
Mais le plus incroyable est de dire que le peuple allemand, enfin de compte, ne vaudrait pas mieux que les immigrés. Quelle Union de rêve, où seules les entreprises mafieuses embauchent à volonté pour exploiter les honnêtes gens. Si je comprends bien ce ne sont pas des illuminatis ou des djihadistes dont on doit avoir peur, mais des gangs mafieux contre lesquels la police ne peut rien.
Selon un rapport d'Europol, près de 40000 immigrants qui ont abandonné leur pays à son sort, seraient liées à des réseaux criminels spécialisés dans le transport clandestin de réfugiés et d'immigrés en UE et seraient responsables de l'arrivée de 90% des migrants clandestins en Europe. Le chiffre d'affaires de ces réseaux mafieux représenterait entre 3 à 6 milliards d'euros. Une aubaine s'ils paient leurs impôts à Berlin. Est-ce cela, le but de l'Union européenne ?

UN GRAND BORDEL EUROPÉEN
Plus de 230 centres de transit clandestins. En Europe, ces centres clandestins se trouvent à Athènes, Berlin, Budapest, Calais, Copenhague, Francfort, Hambourg, Hoek van Holland, Londres, Madrid, Milan, Munich, Paris, Passau, Rome, Stockholm, Tornio, Salonique, Vienne, Varsovie et Zeebrugge. A l'étranger, Europol a identifié de tels centres à Amman, Alger, Beyrouth, Benghazi, au Caire, à Casablanca, Istanbul, Izmir, Misurata, Oran et à Tripoli. Les chercheurs notent que l'organisation du transport clandestin de migrants en UE est un business international ramifié auquel participent aussi bien des citoyens européens que d'autres pays. Europol signale que l'activité des réseaux criminels qui organisent le transport de réfugiés en Europe n'aurait pas pu atteindre une telle envergure sans la participation de hauts fonctionnaires corrompus.
Vive l'Europe, vive l'Union des mafieux ! C'est ce qui arrive lorsque l'on ouvre son logis à tous les vents. Cela devient un gouffre financier et, un grand bordel européen !