CATEGORIES

dimanche 17 avril 2016

LES AMÉRICAINS VA-T- EN GUERRE IGNORENT L'HISTOIRE ET LA GÉOGRAPHIE

Je fus très surprise de découvrir le taux d'ignorance des américains. Non pas que les Français soient mieux informés en géopolitique, loin sans faut, mais au moins ils ne soutiennent aucune guerre et savent qui occupe la Palestine et où se trouve l'Ukraine. L’Amérique est le seul pays où la majorité des citoyens croient que ce sont les Palestiniens qui occupent la terre d’Israël.
Et bien NON ! Ce sont bel et bien les Israéliens qui occupent les territoires palestiniens en Cisjordanie, et imposent actuellement un blocus sur la Bande de Gaza qui est aussi un territoire Palestinien. L’occupation est continue depuis que les Israéliens ont gagné la Guerre des Six Jours de 1967 contre leurs voisins arabes. Au cours des 50 ans qui ont suivi, les Israéliens se sont progressivement installés sur une partie du territoire habitait,en déplaçant les Palestiniens, propriétaires d’origine et, déclarant ces parcelles de terrain comme étant les leurs.
En d’autres termes, c’est un peu comme ce qu’ont infligé les américains aux Amérindiens au XIXème siècle, en les dépossédant de leurs terres de manière frauduleuse.
La différence est que la plupart des Américains comprennent que le refoulement des Amérindiens constituent, comme l’esclavage, des taches noires dans l'histoire du pays. En attendant, l’idée du Grand Israël est ouvertement acceptée et promue, de nos jours.
Le fait que la majorité des Américains ne sachent pas que ce sont les sionistes qui occupent illégalement le territoire palestinien, explique pourquoi ils ont une vision plus favorable à Israël que la plus grande partie du monde. Il n'est pas exclu que les sionistes américains font ce qu'il faut pour que la population croit en leur version.

L’incompréhension des Américains sur la situation israélo-palestinienne actuelle explique aussi pourquoi tous les partis politiques américains peuvent tirer leur épingle du jeu en soutenant les actions d’Israël que le peuple croit juste.
Ils ont eu le même comportement face au coup d’État en Ukraine en 2014. On leur a demandé de pointer le pays qu’ils pensaient être l’Ukraine ; peu savait où se pays se trouvait. Après avoir franchi cette étape, on leur a posé des questions sur le genre d’actions qu’ils souhaiteraient voir mener par leur pays : Résultat, les gens qui étaient incapables d’identifier l’Ukraine sur une carte étaient aussi les plus susceptibles de soutenir une intervention militaire. Il y a de quoi avoir peur !. Imaginez des milliers d'innocents massacrés à cause de l'ignorance des va-t-en-guerre américains. Qui dans un même temps, ignorent qu'ils sont les premiers responsables des milliers de victimes. Comme quoi le peuple est tout autant impliqué dans les conflits et qu'il a souvent, les mains ensanglantées.Et quant-on étudie l'histoire américaine, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est tapissée de violence et, qu'ils n'ont aucune leçon à donner aux autres pays. Ils ont déjà bien assez à faire chez eux.

Apparemment, plus une personne baigne dans l'ignorance, plus elle soutient une intervention militaire étasunienne, et plus elle choisit le..... mauvais camp !.
Chaque guerre récente a été vendue aux citoyens au travers d'un mensonge ou d'une vérité falsifiée qu'ils avalent d'une seule pièce sans se poser aucune question sur les véritables raisons et objectifs. Ils sont manipulés comme des pantins sans cervelle qui croient que leur opinion a de l'importance. Aucun pays n'entre en guerre sans une excellente raison géo-politique ou stratégique et/ou économique. Sauver un peuple, au nom de la démocratie, prétendument en danger est un leurre. Aucun Etat ne mettra jamais ses équipements militaires, ses finances et la vie de ses soldats en danger pour sauver des mécontents, si celui-ci n'a pas des intérêts à protéger ou des richesses à voler. condamnent ils le Qatar, l'Arabie saoudite, Erdogan et autres dictateurs très connus pour leurs exactions et leur corruption notoire ?
Par exemple :
  • Vietnam – L’incident du Golfe du Tonkin
  • Kosovo – Ils ont avancé, un prétendu génocide qui aurait tué plus de 100.000 personnes, mais lorsque les enquêteurs ont tenté de trouver des preuves de cette allégation après la guerre, ils ont presque rien trouvé. En effet, il fut avancé que l’Otan aurait tué plus de gens que la prétendue calamité, qu’elle avait le devoir d’empêcher. Cela s'appelle une ÉPURATION commandée !

  • Afghanistan – En vérité, les Talibans voulaient négocier avec les États-Unis et se séparer de Ben Laden pour mettre fin aux hostilités. Les États-Unis n’ont pas accepté les termes de la négociation et, ont décidé de procéder à un changement de régime à leur façon, qui conviendrait mieux à leurs propres intérêts.
  • Irak – Afin de changer le régime, ils ont affirmé que l'Irak détenait des armes de destruction massive. Ce qui était encore faux ! Pour ensuite faire leur méa culpa.
  • Libye – Les États-Unis ont affirmé que Kadhafi était sur le point de commettre un génocide sur sa population, et, qu’il fallait soutenir les rebelles. Ce qu'a fait Sarkozy en fonçant tête baissée avec le soutien de BHL, en assassinant Khadafi et, en semant le chaos total. Malheureusement, Khadafi avait raison, les rebelles étaient guidés par des djihadistes sympathisants d’Al-Qaïda, en quête d'un califat et de pouvoir, et qui n'avaient pas prévu que l'armée de Khadafi leur tiendrait la dragée haute jusqu'à ce jour. Si Poutine avait été au pouvoir, comme il le disait si bien, cela ne se serait pas passé comme ça !
  • Le pays est ravagé d'autant plus que les ressources naturelles n'étant plus propriété du peuple libyen, mais des multinationales occidentales. Aujourd'hui, en fin de mandat, Obama fait son méa culpa en serrant les fesses. Quoi qu'il dise, rien n'excusera les milliers de morts ni le désastre ni le vol des ressources naturelles.Personnellement, je ne pardonnerai jamais cette ingérence mafieuse dans les autres pays.
  • Syrie – Les États-Unis ont failli lancé une intervention militaire importante, stoppé par Poutine qui n'avait pas oublié le coup libyen, sous le prétexte qu’Assad aurait utilisé des armes chimiques ou gaz sarin, afin de massacrer sa population, qui avait été filmé en vidéo. Des enquêtes et rapports ultérieurs, ont révélé que c’était une attaque des rebelles sous fausse bannière, pour provoquer l’intervention des États-Unis et déclencher une guerre. Par ailleurs, le gaz sarin a été fourni à Al Nostra, par la France avec l'accord d'Hollande. Comme quoi, il faut se méfier des fausses vidéos et des propagandes mensongères.Mais aussi des commentateurs mal informés, comme Naulleau et autres tartufes, qui croient encore que Bachar est l'auteur du gazage sur sa population. Ce qui est absolument FAUX !. Alors que là, encore, il s'agit de s'emparer des richesses et, de remplacer Bachar par un pantin bien dressé et à la solde des américains et de ses sous fifres. Et s'ils pouvaient éliminer Poutine, le vilain méchant loup, ils s'en donneraient à cœur joie. Et après on s'étonne, face à ses assassins en col blanc, que les jeunes deviennent djihadistes et que nous devenions pro-Poutine !

Bien que dans certains de ces cas, la preuve du mensonge fut vérifiée qu’après les faits, il est vrai que des journalistes et des militants anti-guerre, ont démystifié ces mensonges en temps réel, auprès de leurs sympathisants. Désormais, les gens qui s'informent, en savent plus sur les affaires mondiales que les politiques eux-mêmes, et tendent à s’opposer aux guerres, et à d’autres interventions nuisibles. C'est pourquoi, je soutiens Bachar Al Assad et Poutine, comme j'ai soutenu et donné raison à Khadafi.
Cet état de fait explique pourquoi l'enquête menée auprès des américains sur la compréhension du problème Israélo-palestinien est à la fois importante, et très déprimante. Nous avons ainsi la preuve que la vérité façonne nos opinions, et lorsque la vérité est fausse, les opinions le sont aussi. Conclusion, avant de soutenir une guerre ou tout autre propagande, il faut s'instruire, connaître l’histoire, et sa géographie et, surtout s'informer plutôt dix fois qu'une avant de jeter un pays dans une guerre sans savoir ni où ni pourquoi !