CATEGORIES

jeudi 14 avril 2016

LA THÉORIE DE LA RELATIVITÉ CONFIRMEE.




Des équipes internationales de chercheurs confirment la théorie d'Estein sur les ondes gravitationnelles, une avancée majeure en physique qui ouvre une nouvelle fenêtre sur l'univers et ses mystères. Cette découverte, qui couronne 60 ans de recherches, confirme une prédiction effectuée par Albert Einstein dans sa théorie de la relativité générale en 1915. Ce nouveau regard sur la voute céleste va permettre d'approfondir leur compréhension du cosmos et conduire selon leurs dires à des découvertes inattendues.
Les ondes gravitationnelles sont produites par de légères perturbations subies par la trame de l'espace-temps sous l'effet du déplacement d'un objet de grande masse. Elles se propagent à la vitesse de la lumière et rien ne les arrête.
Cette théorie avancée par Einstein s'apparente à la déformation d'un filet dans lequel on pose un poids, le filet étant l'espace-temps.
Pour cette découverte, les physiciens ont déterminé que les ondes gravitationnelles détectées sont nées pendant la dernière fraction de seconde avant la fusion de deux trous noirs, des objets célestes encore mystérieux résultant de l'effondrement gravitationnel d'étoiles massives.
La possibilité d'une collision entre de tels corps avait été prédite par Einstein, mais ce phénomène n'avait jamais été pu être observé jusqu'à ce jour miraculeux.
Selon la théorie de la relativité générale, un couple de trous noirs en orbite l'un autour de l'autre perd de l'énergie, produisant des ondes gravitationnelles.
L'analyse des données a permis de déterminer que ces deux trous noirs ont fusionné, il y a 1,3 milliard d'années. Ils étaient 29 et 36 fois plus massifs que notre Soleil.
Les ondes gravitationnelles peuvent être encore plus révolutionnaires que ne l'a été le télescope, car elles sont différentes des sources lumineuses. Cette découverte est enthousiasmante pour la physique et semble être très prometteuse pour l'astrophysique et l'astronomie.
Il sera ainsi possible d'obtenir des signaux provenant de différents corps de grande masse comme, outre les trous noirs, les étoiles à neutrons. L'humanité possède maintenant un autre outil pour explorer l'univers. Alors que tous les physiciens n'ont jamais mis en doute la théorie d'Einstein.
Expérimenter cette théorie a couté plus de 1 milliard de dollars. Le plus gros investissement financier jamais débloquée par la National Science Foundation américaine pour accrédité une théorie. En captant les ondes gravitationnelles, les scientifiques croient pouvoir en apprendre davantage sur les événements qui les génèrent, et après, cela changera quoi de savoir par exemple ce qui génère le big-bang ?. Un effet a toujours succédé une cause, et une cause est toujours suivi d'un effet. Que cherche t-on à prouver que dieu existe ou qu'il existe d'autres mondes ?


LE TEMPS DANS L'ESPACE
Le temps ne s'écoule pas à la même vitesse partout dans l'espace : c'est la notion d'espace-temps, apparue avec la relativité restreinte et renforcée avec la relativité générale. Ainsi, un jour sur Vénus équivaut à un an sur Terre. De même qu'un jour sur Mercure correspond à 59 ans écoulés sur terre. Un jour sur la Lune équivaut à 28 jours sur terre et 1mois lunaire = 840 jours terrestres. En fait, Ishua ou Issa, contrairement aux apparences, a quitté ce monde, il y a peu !. Le temps s'écoule beaucoup plus vite sur terre que dans l'espace et plus l'on s'éloigne dans l'univers, plus le temps passe vite sur terre. Pourquoi ?
En vérité, le temps ne passe pas plus doucement parce que l’on se trouve dans l’espace. Il ralentit parce que l’on s'y déplace vite. Rien de mieux que l’espace pour voyager à de très grandes vitesses ! Une grande vitesse ralentit le temps tandis qu’une faible gravité l’accélère.
C'est la théorie d' Einstein de la relativité restreinte qui montre que la lumière dans un espace vide se déplace toujours à la même vitesse (299 792 458 mètres par seconde) et que le temps ne s’écoule pas de la même manière selon la vitesse à laquelle on se déplace. C'est cette théorie qui vient d'être confirmée concrètement.

VOYAGE VERS MARS POSSIBLE EN 2030
Dans la Voie lactée flotte un nuage géant, Sagittarius B2. Il a une "odeur" de rhum et un "goût" de framboise. C'est ce qu'avance une équipe de l'institut Max Planck. Ils ont détecté la présence d'environ 50 molécules organiques différentes, dont certaines que l'on retrouve en grande partie dans la framboise et d'autres qui sont à l'origine de l'odeur de rhum.
Par ailleurs, la Nasa prépare les futurs voyages vers Mars, au plus tôt en 2030. Et pour réussir à survivre pendant le voyage aller et retour, les astronautes apprennent à cultiver dans l'espace des plantes et des fleurs. Pourquoi pas des légumes et des agrumes ?
Un voyage prévu vers 2030 est certainement très optimiste. Je dirai que 2080 serait une date plus réaliste.Enfin, peut-être !
D'après les ufologues, il paraît que la seule chose qui intéresse les terriens, c'est de s'emparer de la technologie Alien pour dominer le monde. A cela je réponds, que la seule chose qui puisse intéresser les Aliens, c'est que les terriens ne la possède jamais, Ô grand jamais !!! Pour cela, il faudrait que l'homme devienne plus spiritualiste que matérialiste et beaucoup moins individualiste et carriériste.