CATEGORIES

mercredi 6 avril 2016

EN AUTRICHE ON NE RIGOLE PLUS AVEC L'ISLAM

La loi interdit notamment le financement des organisations cultuelles et des imams par des fonds étrangers. Les adeptes vont devoir payer les factures. La religion a aussi un prix. Les croyants aveugles devront eux-mêmes entretenir leur imam préféré qui, malgré ses prêches, ne se nourrit pas d'amour et d'eau fraîche !. Le Parlement autrichien vient d'adopter une nouvelle législation visant à promouvoir "un islam à caractère européen", dans le but d'éviter les dérives radicales. Elle exige également que tous les imams maîtrisent l'allemand. C'est un minimum pour gagner le paradis et prêcher l'intégration !

Le texte introduit par ailleurs, pour la première fois, le droit pour les musulmans à disposer d'aumôniers dans l'armée, les hôpitaux, les maisons de retraite et les prisons, ainsi que le droit à une nourriture halal, y compris à l'école publique. Le texte modernise la précédente "loi sur l'islam", promulguée en 1912, après l'annexion de la Bosnie-Herzégovine à l'empire austro-hongrois.

La nouvelle législation est destinée à accorder davantage de droits aux musulmans, mais aussi à combattre clairement les dérives. Le texte est moins polémique que la première mouture, qui prévoyait notamment d'imposer une version officielle du coran, en allemand. Ce qui était une excellente idée pour facilité non seulement la compréhension des versets, mais à des allemands désireux d'expérimenter cette idéologie de ne pas s'arracher les cheveux ou de répéter bêtement des mots dépourvus ainsi d'essence.
Cette initiative est suivie de près par la France qui veut également empêcher le financement des imams par des fonds étrangers. Initiative qui devrait devenir une réalité en 2017. Car il est anormal que des prêcheurs soient à la solde de pays étrangers manipulateurs comme le Qatar et les Saoudiens et autres sectes tout aussi peu recommandables.
Quant à la mise en place d'un Coran européen clair et précis adapté à chaque pays, c'est une idée qui devrait être mise en place sérieusement qui éviterait bien des dérives et obligerait les Imams à s'impliquer réellement. Car son interprétation coloriée et multiple prêtera encore à confusion et laissera toujours une porte ouverte aux petits malins déguisés en Imams, désireux de se faire entretenir, de semer la haine et le doute dans les esprits faibles, égarés, et déformés.
Par ailleurs, n'avons nous pas fait la même chose, grâce à Martin Luther, avec la bible ? N'est-ce pas cela, qui a permis à de nombreux croyants, tenus dans l'ignorance faute de savoir lire et écrire le latin, d'ouvrir les yeux, d'apprendre à réfléchir en séparant l'ivraie du grain? Pour finir, n'ont- ils pas changé leur fusil d'épaule ? 
Il ne faut pas l'oublier, Dieu est silence et, pour l'entendre, il faut apprendre à se taire. Par ailleurs, il ne supporte qu'une chose ; la musique des sphères.