CATEGORIES

jeudi 24 mars 2016

MASSACRE DES CHRÉTIENS AU YEMEN PAR DES SERIALS KILLERS ISLAMISTES


Face à ce nouveau massacre dû aux islamistes, on ne peut qu'être qu'écoeurée de la folie des islamistes qui tuent juste pour tuer et assouvir leurs vices, sans se poser la moindre question quant au but de leurs actes. A croire que la radicalisation en a fait des robots serials killers qui croient pouvoir un jour, vivre la conscience en paix.
Quatre sœurs Missionnaires de la Charité de Soeur Thérésa, deux Rwandaises, une Indienne et une Kenyane, ont été tuées, il y a quelques jours à Aden, au Yémen. Elles ont été attaquées par des djihadistes qui se sont infiltrés dans un monastère où des religieuses s’occupaient de personnes âgées et handicapées. Au total, l'attentat a fait 24 morts soit 4 religieuses et 2 assistantes, + 18 résidents handicapés, et 8 personnes âgées. On est à ce jour, sans nouvelle du père Tom Uzhunnalil, salésien, qui résidait au couvent .
Ces religieuses étaient au service des plus pauvres, et avaient refuser d'abandonner leurs patients afin de les aider à survivre dans l’enfer qu’est devenu le Yémen aujourd’hui, dans la plus complète indifférence. Elles ont été abattues de sang-froid. Une tuerie plus violente et plus choquante que les bombardements quotidiens qui auraient pu les tuer à tout instant. Il est clair que ces fanatiques cherchent à faire disparaître toute présence chrétienne dans la région. Et quoi de plus courageux et de plus héroïque que de s'en prendre aux plus faibles et aux plus démunis qui demandent à vivre en paix.
Il y a quelques mois, avant la prise de la capitale par les Houthis (chiites en guerre contre les sunnites), on évaluait le nombre de chrétiens vivant au Yémen à environ 9000 croyants, majoritairement indiens. On estime qu’il y aurait aussi environ 700 chrétiens d’origine musulmane au Yémen. Mais l'islam intolérante, autoritaire et dictatoriale, interdit aux musulmans de changer de religion, l’apostasie est donc passible de la peine de mort. De ce fait, il est impossible de connaître le chiffre exacte. Ces chrétiens sont obligés de vivre leur foi en secret et se réunissent clandestinement pour ne pas perdre espoir ni leur courage.
Aujourd’hui, les victimes collatérales de la guerre entre sunnites et chiites, les rares chrétiens européens sont partis, à cause de la violence quotidienne et du risque d’enlèvement.
Comme il y a 2000 ans, les chrétiens qui n'ont jamais rien demandé, sont aujourd'hui pourchassées et assassinés à cause de leur foi pacifique consacrée aux plus malheureux.
Et les islamophiles nous disent que l'islam est une religion de paix, alors qu'il prône la charia en massacrant des innocents sans défense parce qu'ils refusent d'adhérer à une religion violente, vindicative, dominatrice, et intolérante ou pour l'abandonner purement et simplement, parce qu'elle est incompatible avec leurs convictions. Ce qui prouve que les musulmans dissidents ne l'avaient pas du tout comprise ni étudiée en détail.
Si je déteste le Vatican et toutes ses sectes extrémistes comme l'Opus Déï ou encore les Jésuites, je n'accepte pas que l'on s'en prenne aux personnes qui croient fermement en leur idéologie et l'appliquent pour le bien des autres.