CATEGORIES

lundi 23 novembre 2015

JAPON :TAKAYAMA ET SON FESTIVAL TRES PRISE DES JAPONAIS


Ce festival annuel au Japon est réputé comme étant l’un des trois plus beaux festivals avec le Gion Matsuri à Kyoto et le Chichibu Matsuri dans la préfecture de Saitama.
Les rues s'animent et l'on entend soudain des bruits sonores, des acclamations, c'est la fête !. Les magasins, qui font à cette occasion leur chiffre d'affaire de l’année, concurrencent les restaurants subitement bondés, les échoppes se remplissent et les vendeurs sont immédiatement débordés. Alors que les yatais, ''grands chars hauts de plusieurs étages'', aux couleurs vives et au style incomparable, traversent la ville au son de la musique, attirant les visiteurs venus pour l'occasion, ainsi que les touristes parfois surpris de découvrir ces oeuvres d'art ambulantes et l'engouement des Japonais pour ces merveilles d'un autre temps et le chambardement qui les entoure.



Deux festivals ont lieu au printemps et en automne dans la partie est de la ville. Les 14 et 15 Avril, les cortèges paradent dans la partie sud-est, autour du sanctuaire Hie-jinja tandis que les 9 et 10 Octobre, c’est autour du sanctuaire Sakurayama Hachiman-gû, situé au nord-est de Takayama qui veille sur le festival, où les festivité organisées se déroulent sur deux jours.
Les chars investissent la ville pendant deux jours, sauf si le temps ne le permet pas, les yatais sont alors exposés dans les hangars prévus à cet effet, afin de protéger ces chef-d'oeuvres. Des parades sont organisées selon des horaires et des lieux particuliers et honorent les exploits de la nation. Des parades spéciales honorent les autres stars du Takayama Matsuri, les karakuri ningyo. Ces chars étonnants abritent des marionnettes anciennes, véritables chef-d'oeuvres artisanaux, dont certaines sont maniées par plus de huit personnes qui manipulateurs chacun huit cordesl, afin d'animer ces magnifiques marionnettes articulées qui enchantent les enfants présents.
Une autre procession est tout aussi importante, celle-ci est  consacrée au défilé du Mikoshi. Le clou, si je puis dire, de la fête. Ce char transporte avec précaution et dévotion un petit sanctuaire recouvert de feuille d'or, qui abrite un kami (divinité shintô). Cette divinité sort de son temple sacrée uniquement pour célébrer le printemps et l'automne.
La clôture du spectacle, le yomatsuri a lieu le 14 Avril et le 9 Octobre en début de soirée. C'est le défiler de l'ensemble de tous les chars dans la nuit au son de la musique.C'est un moment féérique, apprécié par des milliers de visiteurs venus exprès ou par hasard et qui finissent la soirée dans la joie et la bonne humeur.


POUR SE REMETTRE DE SES EMOTIONS
Rien de mieux que de prendre l'air après deux jours passé en musique et dans le bruit.
La promenade de Higashiyama Teramachi à Takayama ressemble à s’y méprendre à une visite miniature de la ville de Kyoto. Temples et sanctuaires prolifèrent pour le plus grand bonheur des visiteurs.
Prenez donc le temps d’aller flâner du côté de la colline nord de Takayama. Vous allez sûrement vous perdre dans les allées de Higashiyama Teramachi, mais qu’importe puisque ces routes cachent de nombreux trésors.
Treize temples et cinq sanctuaires très typiques qui s’égrainent à partir du Parc Shiroyama.
La promenade complète dure en moyenne deux heures, mais la tranquillité de cet espace boisé appelle à ralentir le rythme. Parmi les lieux de culte, nombreux ont été construits par le clan Kanamori, une célèbre famille qui gouverna la ville durant le 16ème siècle. Higashiyama Teramachi abrite  donc, le temple familial le Unryuuji.
Le sanctuaire le plus visité du Japon se niche au coeur d'un bois de cèdres et se nomme Nishikiyamajinja. Il est non loin du Parc Shiroyama, reconnaissable par ses marches en pierre escarpées.
Ce quartier patrimonial fut élevé sous l'autorité des seigneurs Kanamori qui voulaient rivaliser avec Kyoto dont le château et les nombreux temples, les faisaient rêver.
Au sud de la petite ville de Takayama, une colline héberge de magnifiques maisons qui surplombent le vieux quartier. Le Parc Shiroyama promet une balade tonique et des courbatures aux mollets !
Situé non loin du Takayama Jinya, un magnifique espace verdoyant accueille un terrain de jeu pour petits et grands. Sur les premières hauteurs, la statue du fondateur du château de Takayama, KANAMORI Nagachika (1525-1608) fait un point sur l'histoire de la région.


LE PARC DE SHIROYAMA
Puis le chemin guide vos pas jusqu'au temple Shôrenji, pour ensuite plonger au cœur de la forêt. C'est alors une ascension sportive qui vous attend, à travers d'étroits chemins en escaliers constitués de rondins des plus rudimentaires. Mais l'effort vaut la peine ! le panorama est splendide et comblent obligatoirement les amoureux de la nature par une palette de couleurs étonnantes qui ravissent l'âme. L'état sauvage de la flore fait oublier la ville qui s'étire à nos pieds.
Aujourd'hui, converti en parc, cette colline était autrefois une place stratégique très importante. En son sommet, les visiteurs peuvent venir voir les ruines de l'ancien château, qui ne sont plus que quelques ruines éparpillées dans une clairière. Mais l'escalade n'est pas vaine. On découvre un magnifique panorama sur le relief mouvementé des ''Alpes japonaises'', qui s'étendent à l'Est. Prenez garde aux heures qui défilent car descendre la colline de nuit risque fort d'être un acte périlleux pour ceux qui manquent d'expérience ou qui seraient mal chaussés !.

En revenant au parc Shiroyama, vous découvrirez un petit temple, qui semble avoir été posé là par hasard. Après avoir voyagé quelque peu dans la région en quête d'un terrain, ce petit temple baptisé Shôrenji, a fini par s'établir dans la ville de Takayama.
Lorsque l'on entre dans le temple très ancien, vieux de 515 ans, on se demande si l'on a bien le droit d'être en ce lieu. Car bien qu'il soit ouvert aux touristes et aux visiteurs Japonais, les visites sont plutôt rares et un silence impressionnant règne dans ce lieu.Mais, c'est un lieu qui a une âme et qui permet de méditer différemment en voyageant dans le temps.
Le Shôrenji fut originellement bâti à Shirakawa-gô, bourgade au nord de Takayama. Le hall principal fut construit dans un seul et unique cèdre géant en 1504. Il a voyagé à travers la le Japon après avoir en 1960 était déplacé pour être sauvé des eaux pour permettre la construction d'un barrage qui a englouti le site sacré. Les hauteurs du Parc Shiroyama devinrent alors le nouveau refuge du Shôrenji, ainsi en sécurité pour encore quelques décennies. Ce lieu possède un charme tout particulier sous les neiges hivernales qui siéent si bien à Takayama.


HIDA-TAKAYAMA, UNE PETITE VILLE CRAQUANTE
Petite ville dans la montagne, Takayama, par ses anciennes maisons de bois, ses boutiques d’artisanat, ses antiquaires, ses galeries de peintures, ses restaurants sympas et conviviaux et ses brasseries de saké conservent un charme d’antan. Une région à découvrir, loin de la fureur des grandes villes comme Tokyo. Idéale pour les solitaires !.
Traversée par les eaux vives de la Miya gawa et entourée de sommets protecteurs, Takayama, ancienne place fortifiée est située pratiquement au centre du Japon dont la préfecture de Gifu, se niche dans une belle vallée. Appelée la petite Kyoto des Alpes japonaises, car ses rues sont tracées en damier à l’image de l’ancienne capitale impériale, elle fut édifiée au XVIe siècle par le clan Kanamori. Les artisans charpentiers de cette province étaient réputés pour leur habileté. Leur savoir-faire se retrouve dans les plus beaux édifices bouddhiques et demeures seigneuriales érigés dans les capitales de Nara et de Kyoto.
Takayama Jinya, ancienne demeure du gouverneur de la province, laisse deviner la richesse du lieu. Au printemps et en automne, le Takayama matsuri attire des cohortes de visiteurs venus de tout l’archipel et même du continent eurasiatique tant le spectacle en met plein les mirettes.
Pour une excursion, le village de Hida (Hida-no-Sato) mérite de prendre du temps, le temps du plaisir d’oublier que notre temps est compté.









            Un clin d'oeil à ma fille qui séjourne au Japon !