CATEGORIES

mardi 3 novembre 2015

DONALD TRUMP REGRETTE LES HOMMES A POIGNE DE FER QUE LES POLITIQUES NOMMENT DICTATEURS

Tout le monde est sensé connaître Donald, qui se présente aux présidentielles de 2016 en remplacement d'Obama.
C'est un personnage que je suis à distance, parce qu'il m'amuse pour être souvent déconcertant.Contrairement à Obama, il est détonnant.
Selon Donald Trump notre multimilliardaire désœuvré face à CNN, le monde se porterait nettement mieux si les anciens dirigeants dits dictateurs comme Saddam Hussein et Mouammar Khadafi étaient toujours au pouvoir. 
On croit rêver d'entendre ce genre de lamentation aujourd'hui. Tout comme Tony Blair qui a fait son méa culpa hypocrite, les voilà qu'ils reconnaîtraient, s'ils avaient des couilles, que ces prétendus dictateurs n'étaient en vérité, pas plus destructeurs que les politiciens ont bien voulu nous le faire croire. D'ailleurs, ils n'ont même pas réussi à s'approprier le pétrole. Ils se sont fait doublés par leurs terroristes pourtant bien entraînés !
On ne peut faire confiance à personne de nos jours !
"Regardez la Libye. Regardez l'Irak. Avant il n'y avait pas de terroristes en Irak. Saddam Hussein les éliminait immédiatement. L'Irak est maintenant devenu l'université d'excellence du terrorisme''. Face à l'étonnement des journalistes et il y a de quoi, quant on sait qu'ils ont menti constamment, Trump se rattrape comme il peut, au point que l'on a du mal à croire,  '' Je ne dis pas que Saddam Hussein était un gars sympa, au contraire, il était un gars dégoûtant, mais maintenant tout est devenu encore bien pire là-bas ". Sacré Donald ! Tu en as trop dit, alors dire toute  la vérité ne va pas te tuer !.
Pourquoi ne pas avouer que les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on stigmatise subitement avec un malin plaisir pour crédibiliser ses mauvaises actions.
Toujours selon Donald Trump, " il n'y a plus d'Irak ni de Libye. Ils ont volé en éclats. Il n'y a plus aucun contrôle. Personne ne sait ce qui se passe". Cher Donald, pose la question au trio infernale, BHL, Sarko ou à Obama !

Ces trois gaillards connaissent toute la vérité et en particulier pourquoi, ils ont semé le désordre pour refaire l'Afrique à leur façon et je pense qu'Obama va continuer sur le même modèle en Syrie. 
Trump a également souligné qu'il ne voyait rien de mal dans les actions entreprises par Moscou en Syrie afin de lutter contre l’État islamique. Cela peut se comprendre, les Russes ne tiennent pas du tout à ce que les américains s'installent et pillent la Syrie sans leur accord. Toujours le pétrole et encore le pétrole !
Il dit sans détour et visiblement mal informé "Poutine est en train d'exploser l'EI. Poutine a besoin de se débarrasser de l'EI, parce qu'il ne veut pas que l'EI arrive en Russie". Depuis plus d'un mois, la Russie a effectué plus de 750 frappes aériennes sur le territoire de l'EI, uniquement à la demande Bachar el-Assad qui commence à en avoir une over dose.
Contrairement aux dires fallacieux des américains qui adorent compliquer les situations plutôt que de faciliter les choses, les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI et non des hôpitaux et des civils.

En outre, 26 avions-fusées ont été lancés par les navires militaires de la flottille de la Caspienne. Ils ont frappé les positions de l'EI avec succès.
Non, Donald !, la Russie de craint pas les terroristes sur son sol, car comme Khadafi et Hussein, Poutine appliquerait la méthode radicale et sans avoir l'assentiment sournois des pays ni d'être payé pour faire le ménage.
Si les politiques sont prêts à toutes les histoires salasses pour arriver au pouvoir et s'enrichir, l'argent, lorsque l'on en a de trop, rend franchement idiot ! Au moins avec lui, les américains pourront faire la fête, après qu'il aura mis dehors tous les étrangers, Syriens en tête, et qu'il est remis en place dans chaque pays, un homme à la poigne de fer qu'il classifiera de ''dictateur'' le moment venu. Quatre années de rigolades nous feraient certainement du bien. Il suffit que des Français réélisent Sarkozy, et là mes amis, nous pourrons enfin, mourir de ….RIRE !