CATEGORIES

vendredi 9 octobre 2015

PLUTON : UN CIEL BLEU LUMINEUX POUR POUR UNE PLANÈTE QUI A DU COEUR



La sonde spatiale New Horizons, lancée en Janvier 2006, voici 9 ans par la NASA, a réussie sa mission en visitant Pluton qui est à 5 milliards de kilomètres de la Terre. Un exploit qui coûte la bagatelle de 700 millions de dollars. La sonde après avoir donné cet été quelques frayeurs, fait un travail qui vaut bien quelques milliards. Elle achèvera son long voyage interplanétaire en 2025.
Il ne faudra encore attendre 9 longues années, avant d'en savoir davantage sur notre univers.
Pluton, cette petite planète étonnante, découverte en 1930, nous surprendra toujours. Curieusement, depuis l'an 2000, elle change de couleur. Elle devient rouge. Cette minuscule planète classée Naine du fait de sa taille a du cœur. Sa surface est joliment incrusté d'un cœur ce qui fait son originalité. Ce petit bout de chou semble avoir bien des choses encore à dire. Elle mérite bien de revenir dans le classement des grandes. Pour moi, elle restera toujours la neuvième planète.



D'après les images transmises par la sonde New Horizons et publiées par la NASA le 8 Octobre, le ciel de Pluton est bleu et la planète présente par endroit des plaques de glace d'eau à découvert. Des particules rouges ou grises. Les particules rouges ou grises qui forment la brume entourant Pluton sont suffisamment petites pour diffuser la lumière bleue du soleil, de la même manière que dans notre ciel . Ces particules se forment quand l'azote et le méthane se séparent sous l'effet des rayons ultraviolets du soleil avant de se recombiner pour former des macromolécules complexes qui sont responsables de la couleur rouge dominante du sol de Pluton. Le plus probable, c'est que ces molécules se forment dans la haute atmosphère de Pluton et créent ce bleu lumineux.


Des reliefs diversifiés et complexes. Quant aux plaques d'eau gelée, elles sont la plupart du temps recouvertes par d'autres formations glacées dont l'azote, qui est abondant. Mais les planétologues ne s'expliquent pas pourquoi la glace est visible à certains endroits et non sur l'ensemble. Les précédents clichés ont révélé la diversité et la complexité des reliefs qui habille cette planète : des dunes et des coulées de glace d'azote descendant de régions montagneuses vers des plaines, ainsi des vallées creusées, probablement, par des eaux coulant à la surface de la planète.
''Qui aurait pu imaginer un ciel bleu dans la ceinture de Kuiper? c'est magnifique!», s'extasie Alan Stern, le principal responsable scientifique de la mission, en faisant référence à la zone lointaine du système solaire dans laquelle se trouve Pluton.
Comme quoi, il ne faut jamais jurer de rien.