CATEGORIES

lundi 5 octobre 2015

LA SYRIE EST ENCORE LOIN DE LA PHASE FINALE. MAIS LES ISLAMISTES AUSSI


La Syrie va de plus en plus mal et pourtant le désastre perdurera encore longtemps. Bachar al-Assad a expliqué que "si le fait de quitter son poste était la solution, je n'hésiterais pas à partir". Depuis plusieurs mois, Hollande, sans grande conviction, appelle Assad à quitter le pouvoir. Il soupçonne - enfin un peu ! - Moscou d'apporter son soutien à Bachar qui s’essouffle depuis le début de l'été, contre les djihadistes qui ne manquent pas de volontaires désoeuvrés que la France arme sans compter via l'Arabie Saoudite. Après tout n'est-ce pas de bonne guerre !. La Russie, contrairement à la France, n'est-elle pas cohérente ?

Bachar al-Assad a également mis en garde contre la destruction du Moyen-Orient en cas d'échec de la coalition (Russie et alliés) contre tous les Islamistes sans distinction ou préférence comme se plaît à le faire notre gouvernement.
Il est vrai que si la coalition n'arrive pas à éteindre le feu que la France, en autres, a allumé, rapidement, l'incendie se répandra sur l'ensemble du territoire du Moyen Orient. L'embrasement sera général et dévastateur. Pour l'instant, la Syrie est loin de la phase finale.

Si Bachar est confiant en nous laissant croire ou en croyant que "Cette coalition va obtenir de véritables résultats. Les chances de succès de cette coalition sont grandes", je crains fort que ce soit un espoir vain.Mais ne fait-il pas vivre ?
J'ai la sensation étrange que l'Europe se plaît à laisser perdurer cette guerre dans l'attente de voir les djihadistes éradiquer le Président Syrien pour ensuite agir directement sur le terrain afin de détruire les Islamistes sans faire de quartier. Histoire de nettoyer le terrain avant de se partager le gâteau et d'instaurer leur ''démocratie'' selon leur vision du nouvel ordre mondial. En oubliant pas de nous chanter leur credo mensonger comme quoi c'est pour le bien de l'humanité et que justice doit être faite pour le bien des peuples trahis et meurtris.

DES NOMS POUR UN SEUL BUT
Aujourd'hui, la nouvelle star se nomme EI. Ce sont des groupes composés de babouins qui se ressemblent, dont seul le nom change pour semer la confusion chez les occidentaux, mais dont le but est kif-kif : pouvoir et domination des minorités.
Ces joyeuses bandes armées sont composées de milliers de combattants suréquipés. Des clients très rentables pour les sociétés Françaises basées curieusement en Arabie Saoudite. Autant dire qu'ils livrent directement à domicile. Les sociétés, Américaines, Russes sont aussi de la fête. Les sociétés militaro-industrielles d'armements tournent à plein régime. Quant à la Turquie, celle-ci s'efforce de tirer les marrons du feu.

Restons sur nos gardes car ce vaste merdier politico-militaro-industriel n'est pas prêt de s'éteindre. Il en est qu'à ses balbutiements. Des milliers de réfugiés continueront d'affluer en Europe, les djihadistes quant à eux continueront à éliminer leurs frères qui n'ont pas choisi leur camps. Ils effaceront le passé de l'humanité, non pas pour se venger du monde, comme se plaisent à le dire les médias, mais afin qu'aucun étranger ne s'aventure plus sur leur territoire.
Par ailleurs, les ruines de Palmyre ou de Tadmor ont survécu tant bien que mal pendant 2000 ans et de ce fait elles sont vouées à disparaître un jour ou l'autre et bien d'autres sites seront encore détruits. Les djihadistes incultes et grossiers n'ont apparemment pas la patience d'attendre encore 1000 ans et ne supportent plus les décors immuables. A moins qu'ils ne soient pas convaincus du mode de construction, et de par ces actes ils vérifient au passage les théories. Comme les serviettes et les torchons, on ne mélange pas les crétins et les époques. Circulez, il n'y a plus rien à voir !.

Mais rassurons nous, ces australopithèques, pour se distraire, conserveront le théâtre pour manier plus aisément le Talmud que le Coran. Pathétiques, ils pourront ainsi hurler leurs inepties religieuses et leur intolérance démoniaque et afficher dans toute son horreur des exécutions de masse dont ils raffolent pour se différencier de leurs ancêtres aussi variés que diversifiés... dont de toute évidence, ils n'apprécient pas du tout d'être les descendants...impurs. Il leur semblerait douloureux de découvrir qu'ils ne ressemblent pas du tout à ces grandes civilisations qu'ils ne bâtiront, hélas, jamais et qui leur rappelle constamment leur médiocrité. Dieu n'est plus du tout ce qu'il était.
Quoi qu'il en soit, le Titanic n'est pas encore prêt de sombrer. Il faudrait pour cela qu'il fasse beaucoup, beaucoup.... moins chaud !