CATEGORIES

lundi 12 octobre 2015

DÉCOUVERTE DE LA TOMBE D'AKHENATON


Cette nouvelle découverte est pour moi, importante, car c'est mon pharaon préféré. De plus, je le considère comme un innovateur et le véritable créateur du monothéisme. Les Hébreux ont juste adopté le concept et en façonnant une idéologie avec des textes sumériens afin de créer une religion à leur image, tout en voulant se créer une identité et ralier à leur cause les brebis égarées à travers le polythéisme ou encore l'animisme.
La découverte de nouveaux cartouches mise à jour à Louxor prouve que le pharaon Akhénaton a co-régné avec son père Amenhotep III, il y a 3400 ans et non indépendamment comme on nous l'a fait croire.
A Louxor, où a été découverte la tombe du pharaon Akhénaton, des chercheurs ont mis au jour de nouvelles inscriptions et fresques représentant côte à côte Amenhotep III et son fils Akhénaton-Amenhotep IV, après qu'il est lancé une révolution religieuse.
Des inscriptions en hiéroglyphes montrent également les noms des deux rois l'un à côté de l'autre.
Cette découverte est importante car elle est la preuve que Amenhotep III et Akhénaton ont non seulement régné ensemble, mais que le concept d'Akhénaton n'était pas perçu comme une hérésie.
Ces inscriptions datent du premier Heb-Sed d'Amenhotep III". Le Heb-Sed est une célébration religieuse qui marquait les trente années du règne d'un pharaon dans la Haute Egypte antique.
Akhénaton, pharaon de la 18e dynastie, dirigea l'Egypte 1300 ans av.NE. Son règne fut marqué par une tentative d'introduction de monothéisme, avec le culte du disque solaire Aton, et par une intense créativité artistique.
Des analyses ADN sur des momies ont démontré qu'il était bel et bien le père du pharaon Toutankhamon.
Suite à cette découverte, il est nécessaire de revoir sérieusement cette page d'histoire qui indique que le concept du monothéisme vu par Akhénaton n'était pas du tout proscrit par son père et qu'il n'était pas un hérétique comme cela est si souvent propagé par des ignorants qui n'arrivent pas à se projeter dans le passé et accepter le fait qu'ils avaient une vision du monde qui leur était propre.