CATEGORIES

jeudi 8 janvier 2015

JE SUIS UNE GNOSTIQUE EN QUETE PERPETUELLE DE VERITE QUE NULLE NE FAIRA TAIRE



Crois ou non à ce que je vais te raconter. A toi de savoir, si ce que je vais te dire est vrai. Pour cela sert toi de tes neurones !
Je ne crois pas toujours en ce que me racontent les humains, qui déforment trop souvent les faits ou la réalité, selon leur vision souvent étriquée ou déformée du monde. Gnostique pour avoir parcouru le monde, étudier les religions à la recherche de dieu ou du moins en sa signification, j'ai appris à écouter mon coeur, à observer et à écouter surtout ce que l'homme ne dit pas ou s'efforce de cacher pour paraître à mes yeux ce qu'il n'est pas. Cela demande de la patience, de la volonté et du temps. J'ai appris et compris que Dieu était bien plus qu'un simple sauveur ou qu'une simple caricature décrite au fil des siècles par quelques esprits fantasques emprunts de pouvoir désireux de faire de l'humanité qu'un pantin informe entre leurs mains.

Pour entendre battre le cœur de la création,
 il faut savoir pratiquer le silence.
C'est pour cela que Dieu se tait .

Pour l'avoir un jour découvert, je crois simplement en une énergie cosmique et pensante, qui écoute, entend et mémorise chacune de nos pensées, bien plus que nos actes qui masquent souvent une autre réalité. 
Je crois donc en une énergie qui œuvre en silence, change de direction si nécessaire et se métamorphose au grès des besoins et des expériences.
Je crois en une force capable de transmuter et de permuter les énergies terrestres et cosmiques, selon les besoins de l'univers, de la vie ; bref de son oeuvre.
Cette énergie, puissante et infinie, n'a pas de nom, elle est point. Elle ne cherche pas à être connue en s'imposant par la force. A chaque homme désireux d'être initié, de la percevoir, de la reconnaître et de l'accepter sans aucune condition. Mais pour la trouver, faut il encore la chercher seul et y consacrer sa vie. On a rien sans rien!. Alors, viendront les maîtres quand cela s'avérera nécessaire pour un coup de pouce.

Cette fabuleuse énergie s'est nourrie au fil des millénaires de celle des Maîtres ou des sages, au fur et à mesure qu'ils se sont élevés spirituellement et pour avoir compris que nos pensées ont un grand impact sur l'équilibre de cette même énergie, sans cesse renouvelée et grandissante dont l'impact s'étend bien au delà de notre univers.


Pour elle, nous ne sommes pas d'un grand intérêt en tant qu'être physique. Notre pauvre corps qui symbolise le matériel, le visible ou le tangible n'est que matière destructible. Son amour se porte uniquement sur notre âme qui symbolise l'immatériel, l'invisible, l'intangible et de par son élévation elle est une source d'énergie bienfaisante. Elle se nourrit donc d'amour ou de pensées élevées, purifiées ou d'énergies positives nécessaires à son propre équilibre. Cette énergie originelle a besoin d'absorber sa dose positive pour rééquilibrer sa balance, très souvent mise à mal par le négativisme dominant et grandissant de l'humanité.
Le «tout bien» comme le «tout mal», sont deux notions purement humaines. Seul l'équilibre en toute chose, est la seule vérité que connaît l'univers qui ignore le bien et le mal. Il faut user des fruits de ce monde avec parcimonie, tout simplement. Un dosage qui est difficile à obtenir et à contrôler pour bien des humains qui se perdent en chemin, pour préférer les extrêmes. Il faut trouver le juste milieu pour exister pleinement.

L'équilibre du monde visible comme celui du monde invisible sont constamment en danger, car il y a bien longtemps déjà, que la majorité de l'humanité a perdu ses repères et le sens de la vie . Les humains certes, doivent apprendre à aimer, à respecter, à aider et soigner tous les êtres de ce monde sans distinction. Mais ils doivent également tout apprendre de leurs propres comportements, observer à la loupe leurs travers et leurs actes, afin de mieux se connaître, pour mieux se corriger afin de s'élever au dessus des ténèbres et ainsi se ranger parmi les grands, non pas de ce monde, mais de l'autre monde. Celui qui est justement, invisible au commun des mortels contre lesquels, il se protège, n'ouvrant ses portes aux seuls initiés.
Seul l'amour sincère de soi et des autres,nourrit cette énergie suprême et si celle-ci, vient à nous nourrir, c'est dans un but précis et, elle le fait également avec parcimonie. Il y a peu d'élus ou peu d'initiés et pour cause, c'est un parcours épineux souvent douloureux face auquel, nombreux sont ceux qui baissent les bras à la moindre piqûre ou la moindre épreuve, accusant à tors la vie ou la société de leurs errances, basculant du mauvais côté, en quête de gloire, de pouvoir, de richesses, comme on peut le constater de plus en plus ces dernières années où l'intolérance, l'indifférence et l'ingérence battent leur plein.

Je crois en une force suprême qui protège son œuvre, une force qui régit les mondes. L'une néfaste est un chemin très facile pour les faibles qui se nourrit de nos angoisses, de nos peurs, de nos limitations, de nos lamentations perpétuelles souvent sans fondement, de notre absence de conscience faute de prendre le temps de s'interroger et de faire le ménage dans son temple intérieur. L'autre positive, est un chemin difficile réservé à de véritables élites, qui se nourrit uniquement de connaissances, d'amour, de persévérance, de courage, de conscience, de tolérance,...
Peut-on voler au secours de l'animal, que l'on s'empressera de tuer pour survivre ?. Non !, il faut choisir !.

Que faisons nous de vraiment utile pour les mondes qu'ils soient invisibles ou visibles et pour soi, si ce n'est de nous perdre dans un labyrinthe en nous compliquant ainsi l'existence pour des futilités et des croyances sans aucune valeur, pour ne pas les avoir étudié en profondeur pour avoir choisi de répéter des enseignements souvent erronés comme des perroquets, mettant ainsi l'équilibre des Dieux ou de la vie à rude épreuve ?.

Le grand architecte de l'univers que l'on nomme dieu ou trucmuche ainsi que les maîtres assis à sa droite n'ont que faire des sectes et des intermédiaires de toutes sortes qu'ils soient ou non politiques, militaro-industriels ou de vulgaires adeptes, qui ne sont autres que des saboteurs et des menteurs effrontés, des voyeurs malsains, des inquisiteurs, des trafiquants de vérités et des escrocs . Je ne parle pas des hommes déviants qui s'imaginent avoir le pouvoir de pervertir l'innocence et de les ranger à leurs tristes causes.

Comment peut-on se ranger aux côtés des âmes noires qui sèment la douleur et la désolation depuis des siècles au nom d'un Dieu qui ne demande absolument rien, pour se contenter d'être en restant neutre et qu'ils ne connaissent pas et qu'ils ne connaîtront certainement jamais : n'y a-t-il pas quelque chose de faux ? Le silence a-t-il besoin de bruit pour exister ?. Il est... point !.

Ce sont de faux messagers, souvent extrémistes, qui ont trouvé l'art et la manière de faire croire qu'ils savaient tout afin de gouverner les faibles et d'asservir leurs âmes,pour nourrir leurs ambitions malsaines et souvent démesurées.
Ils se cachent derrière un prétendu connaissances ou encore derrière le secret de la confession, ils manipulent la bible, le coran ou la torah, sans oublier d'agiter leur glaive au grès de leurs fantasmes et de leurs interprétations aussi erronées que fantaisistes.
On n'a nul besoin de brandir un livre, malgré tout falsifié, que l'on vante d'être sacré, alors que le contenu en est constamment violé, ni même une épée, ou encore de proférer des menaces pour se faire entendre et respecter. Seuls les dictateurs de tous poils le croient, de grands malades, des psychopathes tout aussi paranoïaques à qui, il n'est pas toujours facile de pardonner, parce que l'on ne veut pas oublier les erreurs du passé.
Je n'accepte pas davantage, que l'on affiche un homme crucifié. Un piètre symbole emprunt de souffrance qui souvent m'agresse. Pour moi, le message est clair, l'église de Pierre, qui a trahi le message d'un grand maître, accuse l'humanité d'un meurtre qu'elle n'a pas commis. Ce symbole mortifère me renvoie à l'inquisition, à un mauvais rêve, inscrit certainement dans mes gènes et qui m'empêche d'autoriser une quelconque religion à prendre les rênes de mon destin.

Par ailleurs, peut-on croire que l'on peut crucifier Dieu ?
Ne foudroierait il pas l'humanité d'un seul regard ou de sa seule présence ? N'est-ce pas écrit dans la bible ?. Comment des humains peuvent-ils encore croire en un dieu incarné ?. L'humanité n'est-elle pas encore aux portes de l'enfance ?. Elle n'est pas assez clairvoyante pour différencier les ténèbres de la véritable lumière. Nous nous en serions rendu compte depuis au moins 2000 ans.
Quant aux humains qui ont cessé de croire aux balivernes aveuglément pour s'être posés mille questions face aux incohérences et aux falsifications, ils n'ont pas pour autant tout compris aux réalités d'un monde qui leur est invisible et donc incompréhensible. Je ne parle pas des djihadistes ou des extrémistes en tous genres qui nous prouvent qu'une chose à travers leurs actions ; leur manque total de conscience et de connaissance. C'est cette grande misère morale, spirituelle et intellectuelle qui les rend dangereux et irrécupérables pour être des sujets idéals pour des sectes sataniques.

DIEU N'A NUL BESOIN DE MESSAGER
Dieu n'est il pas vanté comme étant, omniprésent, omnipotent et omniscient ? Faut il un langage spécifique, un traducteur particulier, pour s'adresser à un dieu sensé lire dans notre âme et comprendre notre langue ? .
Ceci pour dire, que tout ce folklore n'a aucune réalité, ni aucune valeur en soi et ne changera rien à notre destinée.Et dieu ne paraitra jamais, aux crétins, même s'ils se cognent mille fois la tête contre un mur.
Je sais que toutes les routes mènent à Rome, mais faut-il encore trouver le chemin le plus court et le plus simple qui soit, afin de ne pas gaspiller notre énergie et nous bercer d'illusions, qui ne font que ralentir notre évolution ?.
Par contre, si vous croyez en un dieu sans avoir besoin de tuteur, c'est que vous êtes déjà loin sur le chemin et c'est tant mieux : Alléluia !. 
Car il n'y a point besoin d'intermédiaire ou de messager, pour que dieu nous reconnaisse. Il est certe muet et invisible aux profanes, mais il est loin d'être insensible à la moindre vibration positive ou négative !. Il manie avec maestria la loi du boomerang lorsqu'une goutte fait déborder son vase par l'épée. Car tuer son prochain, c'est porter atteinte à Dieu. Tout vient à point à qui sait attendre. 
La gnose nous révèle qu'il nous suffit d'être en accord avec soi-même, entre ce que l'on dit et ce que l'on fait, pour être reconnu par les dieux et à condition de respecter la vie.
Cet accord parfait est révélateur. Il prouve notre sincérité et notre équilibre psychologique. Cet accord est rarement pratiqué par les humains qui bien souvent rêvent de pouvoir et de richesses en minimisant les faits ou en s'inventant des prétextes fumeux pour se déculpabiliser ou pour cacher leurs véritables intentions rarement désintéressées. Peut importe que des hommes se trompent, si ceux-là appliquent en toute sincérité ce qu'ils disent et qu'ils reconnaissent leurs propres erreurs sans qu'ils soient mortifiés.C'est à cela que l'on reconnaît qu'ils sont devenus GRANDS !