CATEGORIES

dimanche 13 juillet 2014

PHOTOS COULEURS : L'HISTOIRE DE TEMPS QUI N'AS PAS DE TEMPS A PERDRE



Comme j'ai du temps à perdre, je peux donc prendre tout mon temps pour vous écrire une bafouille pour vous remercier d'être venu perdre votre temps sur mon blog.
Mai peut-on perdre son temps ?. Comment est-il possible que le temps se perde aussi vite et aussi facilement ?.
Oui, je sais vous allez me dire que vous n'avez pas le temps de me répondre et moins encore celui d'aller me chercher la réponse.
Quoi que si, je vous donnais une poignée de temps vous ne seriez pas quoi en faire. Résultat, vous perdriez davantage de temps. Vous me suivez , où perdrais je encore mon temps en vous parlant du temps que vous gagnez en ne me répondant pas ?.
Bref, tant pis ! je vais continuer à perdre mon temps à me poser la question à savoir d'où vient ce temps dont on parle tout le temps. Ce temps que l'on ne cesse constamment de perdre juste pour vouloir en gagner.
D'ailleurs, en voulant en gagner ces mêmes coureurs du temps ne cessent d'en faire perdre au autres. Et tout cela pourquoi ? - mais pour rien !. Du temps de perdu, du temps gaspillé bêtement pour avoir voulu en gagner.
Quelle belle connerie, car plus le temps passe et plus on en perds. Il y a le temps d'avant, celui des cerises, le temps présent, où l'on ne glande rien comme moi qui écrit des conneries et toi qui les lis. Il y a aussi le temps futur, mais celui là, grâce à dieu, il n'est pas encore perdu ; sauf qu'on ne le vois jamais venir. Quant on se réveille le temps est passé, il est trop tard.
Il serait beaucoup plus intelligent de ne pas le perdre au temps présent. Mais voilà, le temps que l'on s'interroge sur la manière de ne pas le perdre, plouf ! on vient de perdre encore du temps.
Bon, mieux vaut ne point philosopher davantage car le temps c'est aussi de l'argent. Et puis, en ce moment, sur toute la France le temps est pourri. Un vrai temps de chien. Alors, mieux vaut que je cesse ma petite causette le temps de me remettre de mes émotions et vous des vôtres et d'attendre que le temps soit de nouveau au beau fixe. Ainsi, nous aurons de nouveau tout le temps d'en reparler et je pourrai vous enseigner comment faire perdre un temps précieux à vos voisins qui n'en font jamais assez pour vous en faire gagner.

Quoi qu'il en soit, il faut mieux ne pas chercher à tuer le temps, il hors du temps. Mieux vaut savoir l'utiliser à bon escient au lieu de perdre son temps à vouloir lui courir après. Contrairement à vous, le temps n'a pas de temps à perdre ; il s'en fou, il a tout son temps. Un temps tout aussi infini qu' indéfini... l'éternité.