CATEGORIES

samedi 8 février 2014

INDE SU SUD : UN VOYAGE HORS DU TEMPS...


L'Inde c'est 6 fois la France. C'est avant tout le pays des temples colorés, des palais et des fleuves sacrés. La religion est partie intégrante de la vie des Indiens. C'est une religion qui ne m'agresse pas, pour avoir toujours cultivé le pacifisme sans jamais l'imposer par la force et la violence. Voyager en Inde, c'est avant tout un voyage spirituel et la découverte d'un monde en couleur, souvent surprenant et déconcertant.
Avant de partir, il est important de s'organiser et de s'informer sur le pays.
Un voyage de cet envergure demande du temps.
Ce pays apparaît souvent comme un grand bazar comme à Delhi. Tout n’est que profusion, misère, bruits, odeurs, couleurs…  Ce qui surprend, dérange et ravit… Un chaos quotidien souvent difficile à supporter, pour les européens. Un temps d’adaptation est nécessaire pour profiter des bienfaits de l’Inde.
Le comportement des Indiens peuvent également surprendre. Ils ont toujours quelque chose à vendre. De nature curieuse, ils vous poseront mille questions ou vous suivront longuement en silence en vous dévisageant.
Malgré tout, rares sont les voyageurs qui regrettent leur séjour en Inde. C'est un pays qui ne peut vous laisser indifférent. Il n'est pas sans nous donner quelques émotions… Profitez en et sentez vous vivants !



LE MINIMUM A SAVOIR AVANT DE PARTIR
Ne soyez jamais sur la défensive, cette attitude risque fort d'être mal interprétée et vous y perdriez au change .
Bonne humeur, courtoisie, et respect sont des ingrédients à ne pas oublier à la maison.
Ne proférer aucune insulte envers un indien. Ne faites jamais référence à sa caste : ex : traiter un indien ''d'intouchable'' est considéré comme un crime et peut coûter 15 ans de prison et une amende salée. 

Le côté sombre de l'Inde : hormis l'insalubrité et la misère, 70% des femmes sont malheureusement, maltraitées moralement, psychologiquement et physiquement aussi bien par leurs époux que par leurs charmantes belle famille. Cette mentalité machiste est transmise de génération en génération et c'est en contradiction avec leur religion qui enseigne le respect de la vie. Une vache, curieusement, est plus importante qu'une femme.
Les veuves sont généralement jetées à la rue, souvent par les belles filles, condamnées à mendier pour survivre. Vous les reconnaîtrez, elles sont toujours vêtues de blanc. Couleur du deuil.

L'Inde, c'est aussi la misère et des enfants qui meurent de faim. L'Inde c'est aussi la crasse véhiculée par le sexe masculin et les castes discriminatoires aux règles souvent révoltantes, qu'un européen doit accepter en serrant les dents tout en souriant. C'est cette hypocrisie, cette mentalité, tradition et religion, contradictoire, qui peut parfois vous mettre en rage.
Les femmes indiennes envient les européennes dont elles aimeraient être les égales. Elles nous regardent souvent avec insistance, non pas par curiosité, mais par envie de nous ressembler un jour. Un regard souvent douloureux caché derrière un sourire. Pour elles la route est, hélas, encore très longue !

Un Bagage léger : Il est préférable de voyager léger et donc utile. Le superflu doit être évité. Il vous faudra le transporter très souvent et en bus ou en un train, un bagage encombrant est vite repérable et difficilement casable dans des bus et des trains bondés. Vous devez pouvoir le mettre facilement sous vos pieds ou vous en servir en guise d'oreiller.
Aucun bijou, ni objet comme un ordinateur portable ou tout autre tablette. Préférez un téléphone portable classique et discret. Sans oublier le chargeur et le fil de connection internet.
Deux pantalons légers suffisent ainsi que deux tee-shirts à manches et un kaway léger. Deux slips et deux soutien-gorges. Deux serviettes de toilette et deux gants = sac de toilette (dentifrice, savon et crème solaire indice 30. Un peigne et une brosse et des élastiques pour cheveux longs.
Prévoir deux rouleaux de papier WC + kleenex + lingettes. Une paire de sandales et une paire de bonnes baskets + 3 paires de chaussettes pour des randonnées + Plus gourde, dans laquelle vous verserez votre bouteille d'eau pour la maintenir plus longtemps au frais. N'oubliez pas une moustiquaire. Achetez une multiprise. Les prises de courant sont identiques aux normes françaises.

Une trousse de secours pour les petits bobos avec une boite d'imodium pour combattre les diarrhées souvent récurrentes + anti-moustiques efficace = crème pour coup de soleil. Ajouter du désinfectant, pansements, antalgiques, anti-diarrhéiques et antihistaminiques. Prévoyez également de la crème solaire et hydratez-vous régulièrement pour éviter des coups de chaleur.

Une pochette fourre-tout à bandoulière : Cette pochette devra vous suivre partout et vous ne devez en aucun cas la perdre de vue.
Celle-ci renfermera : votre portable, votre argent, votre carte visa, votre passeport, cigarettes+briquet + carnet de route ou de voyage et un stylo.

Tracabilité et Carnet de voyage : sur ce carnet, vous noterez tout ce qu'il est nécessaire de savoir sur chaque ville à visiter, le nom de l'hôtel et du resto, mais également les coordonnées de votre ambassade, des horaires d'ouverture des administrations, des musées et des temples. Notez également votre date d'arrivée et de départ et les coordonnées de votre aéroport et agence de voyage. Ainsi que les numéros des personnes à prévenir en cas de problème.
Ainsi, vous pourrez dés que vous le pouvez expédier à un proche et sur votre boite mail, vos rapports journaliers ainsi que vos photos que vous pourrez télécharger et expédier via une boutique internet ou un cyber café . Celles-ci fleurissent dans les villes. Ce petit travail est une tracabilité qui permettra de vous retrouver en cas de gros pépin.

Le visa Indien : Pour vous rendre en Inde, un visa est obligatoire. Il s’obtient auprès d’un organisme unique, «la société VF Services (UK) Limited». Officiellement accréditée par l’ambassade Indienne, vous passerez obligatoirement par elle pour obtenir votre visa.
Vous avez un site internet avec toutes les informations et les formulaires mais globalement, il faut savoir qu’il y a trois centres principaux (Paris, Lyon et Marseille). Il vous sera donc bien plus facile d’obtenir votre visa si vous habitez dans une de ces villes…
Sinon, vous pouvez envoyer votre demande de visa par courrier et recevoir votre visa à votre domicile (avec un coût supplémentaire).
Durée du visa : Un visa Indien dure 6 mois. Il vous coûtera environ 70€. Sans oublier de faire faire votre passeport biométrique, avant de demander votre visa, si vous n'en avez pas : coût : 90€.
Soit en tout 160€, passeport et visa compris, à ajouter au prix du voyage.
Conserver toujours sur vous, vos papiers importants . Faites en des photocopies que vous placerez au fond de votre sac. Laissez un double chez vous également.

Le prix d'un voyage aller-retour, + circuit avec chauffeur + restos - hôtel pour 15 jours, et dépenses diverses incluses + visa + passeport+ frais de départ, il faut compter hors saison, entre 1600€ et 1800€ . Vous dépenserez en 10 jours l'équivalent de 20 mois de salaire d'un indien. J'espère que vous comprenez mieux pourquoi, il m'est insupportable de marchander.
L'Inde est un pays qui nous aide à prendre conscience de part notre comportement de nos défauts et de nos lacunes.

Monnaie : la roupie (Rp). 50 roupies = 0,75€ et 100 roupies = 1,50€ ou 1,85 dollar (selon le cour du moment). 

Revenu moyen mensuel en zone urbaine: est d'environ 5000 Rps ( 95 € ou 128 dollars). Les ouvrières d'usine travaillent plus de 10 heures/jour pour 65€ mois. Elles touchent 0,22cts de /H.
Dans les campagnes , le salaire dépasse rarement 35€ par mois.
Un tiers de la population vit très en dessous du seuil de pauvreté. Sauf dans la pointe Sud de l'inde, où les salaires ne dépassent pas les 40€ par mois.

Mendicité : Ne donnez jamais la moindre pièce de monnaie aux enfants qui vous assaillent dans les villes. Ils apprennent très vite, comment gagner de l'argent facilement grâce à notre pitié, dont ils n'ont que faire. C'est aussi un apprentissage difficile,surtout lorsque l'on adore les gosses. Par ailleurs, il faut faire un choix : donner à tous, et là, mieux vaut avoir gagner au loto. Il est plus sage et donc, plus juste de s'abstenir d'étaler votre générosité !. Ils se déplacent souvent en bande.... rarement en solitaires.

Arnaques ou abus : celles-ci sont légions ; dans les temples comme dans les rues et les commerces. Ex : si l'on vous invite à caresser un cobra, et que vous accepter en croyant que c'est une invitation désintéressée, vous vous trompez : le dresseur vous réclamera quelques roupies. Qui ne tente rien n'a rien !. A l'entrée d'un temple, un moine vous posera sur le front un point rouge et vous demandera ensuite pièce ou quelques centimes.
Personnellement, je ne perçois pas cela comme un abus et je ne me sent nullement escroquer. Pour le cobra, j'ai vaincu une peur des reptiles, cela mérite bien une ''offrande''. Rassurez vous, ils sont totalement inoffensifs. Leur corps est très chaud et d'une douceur incroyable.

Méfiez vous des escroqueries en tout genre : expédition de marchandises à l'étranger, faux-guides, rabatteurs, des élèves qui tiennent à vous faire visiter leur école et le gentil directeur qui fait appel en fin de course à votre générosité et pitié légendaires !.Une petite escroquerie sur le dos des enfants qui ignorent le manège !. Là, je ne chipote pas, c'est ''NO money !''.
Certaines régions frontalières du Nord du pays sont à éviter, si vous voyagez sans guide. Des actes de terrorisme et des enlèvements y ont été recensés.

Le Tika ou tilakas ou encore en bindi tilak (point rouge sur le front). Souvent à l'entrée d'un temple, un bouddhiste apposera entre vos sourcils un tilak. Ne rechignez pas ! C'est un signe de bienvenue aux étrangers. Ne soyez pas non plus choqués si l'on vous demande une offrande de quelques roupies. Prenez le comme un échange en remerciement. Ce n'est pas à prendre comme une arnaque, comme c'est souvent le cas chez les occidentaux.

Soyons philosophes, ils ne vous demande ni la lune ni votre culotte. Par ailleurs, je préfère donner quelques cents de plus à un Indien que de payer un RSA à un Français, qui escroque l'Etat à l'occasion ou a un organisme qui n'a d'humanitaire que le nom  Le tilak est un porte-bonheur apposé sur le troisième oeil, gardien des facultés psychiques, en guise de bienvenue ou lors d'une cérémonie religieuse importante.
Seuls les femmes mariées portent ce symbole. Quant aux hommes, il indique la religion à laquelle ils appartiennent.
Le tilak souligne la dimension spirituelle de celui ou celle qui le porte. Il diffuse force et énergie.
Il se présente sous quatre formes selon la religion :le point, le U, les 3 barres horizontales ou encore une barre horizontale pour les shîvaïtes.

Langues : l'anglais et 15 langues officielles, dont la plus commune l'Hindi. Mais également l'Assamais, le Cachemiri, le Bengali, le Pendjabi, le Tamoul, l'ourdou, le télougou, le marathi, le gujarati, le kannada… Il existe également environ 4000 dialectes non reconnus.La tour de babel !

Économie : il est incroyable que, l'Occident puisse évoquer l'Inde et surtout l'Inde économique, car c'est loin d'être un paradis pour la majorité des gens. L'Inde est le premier producteur mondial de thé et le troisième exportateur de coton. En revanche, l'Inde a ses propres industries : il fabrique ses voitures, ses trains, certains avions de ligne, ses ordinateurs, ses fusées, ses satellites et ses bombes atomiques !. En France, nous n'avons plus de tout ça, mais nous avons le RSA : soit 4 fois le salaire moyen d'un Indou pour nous éviter de soulever une paille !
Cela fait réfléchir, avant d'aller chipoter pour 30 roupies ou 45 centimes ! .Je l'ai vue très souvent, voir pour 10 roupies (15cts). Bonjour la honte ! Mieux vaut rester chez soi, ou ne pas m'avoir à côté de soi !

Hygiène et santé: l'Inde n'est hélas pas connu pour son hygiène. Les rues sont sales, les musées poussiéreux, les monuments mal entretenus, les vaches traînent partout laissant leurs déjections dans les rues au grès de leurs besoins, sans oublier les moustiques, les puces, les cafards, les souris,les rats à profusion surtout dans les grandes villes comme Calcutta,Bombai ou New-delhy. Sans oublier les millions de bactéries qui s'en donnent à coeur joie aussi bien dans l'eau, que dans l'air ou les aliments.

Dans les villes importantes, le bruit intense et la pollution élevée, sont souvent intenables, pour l'européen. Ce sont des lieux à éviter le plus possible !
Quant à la circulation celle-ci est pittoresque, parfois amusante à regarder, souvent à haut risque. Quant au pauvre européen qui se fait conduire, il est généralement très éprouvé, à la limite du coma !. C'est ce qui nous fait soudain apprécier l'Europe, du moins dans le Nord !

Pour éviter les problèmes gastriques, ne buvez jamais d'eau du robinet, mais toujours de l'eau minérale en bouteille fermées. Bannissez pailles et glaçons, légumes crus et crudités préparés, si vous ne pouvez les laver ou les faire vous mêmes. Enlevez la peau des fruits, après les avoir essuyés.
Lavez-vous régulièrement les mains, avant chaque repas si possible, d'où l'importance d'emporter des lingettes. Ce manque d'hygiène de votre part, peut vous valoir une bonne diarrhée !!. Les microbes indiens ne rigolent pas avec les estomacs européens mal armés !
Évitez au maximum la nourriture vendue dans la rue, ou du moins vérifier les conditions d'hygiène dans lesquelles sont cuisinés les aliments. Parfois, c'est un coupe-faim radicale, surtout si l'on veut revenir en bonne santé chez soi !


Le paludisme est une maladie transmise par les piqûres de moustique (souvent la nuit), est présent en Inde, mais peu de cas ont été recensés dans les villes. Prévoyez un traitement plusieurs semaines avant votre départ si vous partez pendant la mousson, ou si vous séjournez dans des zones rurales, humides et chaudes.

D'autres maladies dues à des moustiques sévissent en Inde : le chikungunya et la dengue. Portez des vêtements couvrants pour éviter les piqûres et si vous le pouvez, prévoyez une moustiquaire pour la nuit.
L'Inde est touchée par l'épidémie de grippe aviaire bien qu'aucun cas humain n'ait été détecté. Quelques recommandations s'imposent malgré tout : ne touchez pas toute volaille vivante ou morte, et ne consommez de la viande que si elle est bien cuite.
Enfin, si vous avez des problèmes respiratoires, évitez de séjourner dans les grandes villes qui sont très polluées, et ne tentez pas l'escalade d'un haut sommet himalayen où l'oxygène se raréfie en altitude.

Avant de partir, vérifiez bien que votre assurance vous couvrira en cas de maladie ou d'accident sur place et qu'elle vous garantie le rapatriement.

Bien qu'aucune vaccination spécifique ne soit obligatoire, vérifiez que votre carnet de vaccins est à jour. Cela ne mange pas de pain !
Si vous séjournez longtemps dans des zones reculées, une vaccination contre l'encéphalite japonaise peut être recommandée.


La Poste : vous aurez très souvent des difficultés à trouver la poste pour expédier courriers et colis. Ce sont de petites boutiques délabrées et vieillottes d'un autre temps !. Une fois que vous aurez réussie à la localiser, vous vous demandez si c'est une bonne idée !, si votre courrier et surtout votre colis arrivera à destination. Idem pour les cyber-cafés !

Les Indian-lovers et les femmes : Les hommes Indiens sont accrocs du sexe. Quoi d'étonnant au pays du kama-sutra !! Véritables lovers, ils ont un regard séducteur envers les femmes, envers lesquelles, ils ont souvent des gestes déplacés, d'autant plus si vous êtes européennes : exotisme oblige !
Méfiez vous des invitations proposées par des mains baladeuses, surtout dans les bus super bondés.
Quant aux vrais blondes aux yeux bleus, gare à vos jolies fesses, ils en raffolent : miam,miam !. Ils sont toujours partants et ne disent jamais.... NON !. Pour les célibataires en mal d'exotisme et de diversité, cela peut paraître un avantage, nul besoin de chercher. Mais, ce sont surtout des machos qui ont une vision tronquée et archaïque de la femme; des prédateurs souvent frustrés qui cherchent à faire étalage de leur talent auprès des européennes débraillées qui s'étonnent toujours d'être suivies : on se demande bien pourquoi ?. Ce jour là, on était gentils, on les a mis au parfum !
Attention, aux hommes alcoolisés. Le viol est toujours à l'ordre du jour, malgré l'information qui circule. Et nombreux violeurs agissent en toute impunité à Calcutta, Bombay et New-Delhy.


Une femme peu vêtue est à leurs yeux, une provocation et une invitation. En Inde tout est codifié et l'ignorer, c'est se mettre en danger !
Il faudra donc, garder la tête froide, malgré l'insistance des regards noirs et perçant …sauf si vous êtes venues, mesdames, pour en apprendre un peu plus et repousser vos limites afin de s'évader de l'ordinaire !. Mieux vaut divorcer avant de partir !
Pour les autres, évitez de les provoquer ! Mieux vaut s'habiller correctement : pas de jupes ou de robes courtes, aucun décolleté, ni de bras nu, ni ou de jambes ou de ventre à l'air. Évitez également les décolletés et les débardeurs. Optez pour les pantalons légers, voir les jeans et les tee-shirts à manches. Mieux vaut adopter les tenues indiennes de préférence ; style dhoti, pantalon et tunique longue. Évitez les maquillages outranciers et les bijoux en or. Préférez les bijoux indiens et les cheveux attachés. Et couvrez vous la tête d'un voile de mousseline signifiant « laisse moi en paix et respecte moi »
Une manière de se fondre dans le paysage, en faisant couleur locale et de ne pas les agresser ou de les exciter !.

Côté cuisine : celle-ci peut paraître épicée pour ceux qui n'en ont pas l'habitude. Par contre, moi je l'adore !. Il n'y a vraiment rien à jeter !.
Préférez les restos indiens qui parfois ne paient pas de mine, mais dont la cuisine est souvent excellente. Autrement, le soir choisissez les restaurants de charme où vous mangerez correctement pour 400 roupies (6 €.). Ce qui est tout de même peu cher par rapport aux prix pratiqués en France.
A midi, préférez les fruits. On supporte mieux la chaleur de l'après-midi, l'estomac allégé. L'utilisation des épices est très importante pour parfumer les plats, et surtout pour prévenir les maladies.

Marchandage : personnellement, je déteste marchander les prix, en Inde particulièrement, surtout pour connaître leur niveau de vie. 
Je calcule toujours en euros et si le produit ou le service les vaut, j'accepte son prix avec le sourire. Une manière de leur mettre un peu de beurre dans leurs épinards. Connaissant les prix pratiqués en Europe, nous sommes de loin de l'arnaque !
Et si, il y a arnaque, elles dépassent rarement les 1000 roupies (15€).
Par ailleurs, on ne va pas dans un pays pauvre, les poches vides en pensant soi-même arnaquer les autochtones, pensant faire des affaires.

COMMENT ALLER EN INDE 
L'avion est le moyen de transport le plus rapide pour aller en Inde qui se situe à 8000 km de la France. En 9 heures d'avion environ, vous serez à New-Delhi, la capitale, au milieu des rues surpeuplées, des vaches sacrées, des odeurs de curry et du reste...
Pour le Sud : Paris-Madras (Chennai) ou Lyon, Marseille-Madras.
De nombreuses compagnies proposent des vols quotidiens, pour Delhi, Calcutta, Mumbai, Madras ou Bangalore. Comptez environ 1000 € en saison,même en réservant à l'avance, mais sachez qu'une fois sur place, le coût de la vie est très raisonnable. Vous pourrez visiter bon nombre de temples, musées, et monuments pour quelques roupies. L'idéal, c'est le voyage hors saison, beaucoup moins cher.


Comportement à adopter : votre habillement doit être correcte. Vous devez éviter de ronchonner ou d'être désagréables. Le sourire et la politesse sont appréciés et acceptez les règles de jeu indiennes, même si certaines choses vous rebutent ou vous choquent ; serrez les dents en souriant !.
Lorsque l'on est européens, il vaut mieux éviter de trop parler aux femmes.Ils sont suspicieux !. Par crainte que vous déteignez sur elles. Pour eux les européens ne sont pas un exemple à suivre. Il est hors de question qu'ils perdent l'objet de leurs fantasmes !

Face à un couple adressez vous toujours au sexe fort avant de parler à sa femme. Demandez lui l'autorisation.
    -Pas besoin de faire preuve de galanterie ou de politesse : laisser sa place dans un bus ou train, n'est pas dans les usages.
    - Si vous êtes invités, évitez de proposer votre aide en voulant, par exemple, mettre le couvert, cela est considéré comme insultant.Ils pensent que l'on croit qu'ils sont incapables de recevoir correctement leur hôtes.
    -Évitez les compliments : cela est mal perçu ou pas compris. Tout simplement, parce qu'ils ne comprennent pas où vous voulez en venir. Ce genre de salamalek n'est pas dans leur registre !.
    -Ne prenez pas trop de photos, ou du moins, faite-le discrètement. -Si vous êtes en couple, évitez de vous tenir la main, ou de vous embrasser en public ; vous risquez fort d'être dévisagé et ce n'est pas par curiosité, c'est juste un reproche en rapport avec leurs traditions et leur perception de la femme. C'est quelque chose que nous avons eu du mal à gérer !! 
    -Comme en Arabie ou en Afrique, la règle est de se déchausser avant de rentrer dans la maison de votre hôte, même si la maison est crado !
- Attention : le "oui" indiens s'apparente... au ''non'' occidental. Si une personne bouge sa tête de droite à gauche avec un grand sourire, ne vous méprenez pas : cela veut dire "oui".
    -Pour dire bonjour, les Indiens joignent leurs mains au niveau de la poitrine et disent "namasté", littéralement "je te/vous salue", en penchant leur tête en avant. C'est un signe de respect, n'hésitez pas à en faire de même pour saluer les personnes que vous rencontrerez au cours de votre voyage.
Éviter de donner trop de bonbons aux enfants : ils ne sont pas habitués à ce genre d'alimentation sucrée et risque donc d'avoir des caries qu'ils ne peuvent pas toujours soigner faute de moyen. Alors évitez de faire du mal en croyant à tort faire du bien.

COMMENT SE DÉPLACER EN INDE
Il vous faudra beaucoup de patience, si vous voulez éviter l'avion, aller du Nord au Sud, vous prendra un certain temps et un temps incertain. Exemple pour rallier Mumbai à Chennai équivaut à parcourir 1300 km !. Mieux vaut donc, s'en tenir à une partie de l'Inde et choisir le Nord ou le Sud du pays pour un premier voyage.
Pour voir le reste du pays, vous ferez un autre voyage. D'autant plus qu'il est important de prendre son temps en Inde, sans parler des coups de cœur qui vous feront inviteront à passer un peu plus de temps que prévu, dans certains endroits.

Circuit organisé: cela permet aux poules mouillées ou les flémards, qui de plus aiment se faire servir, de découvrir le pays en toute sécurité et voir un maximum de choses en un minimum de temps !. Une découverte au pas cadencé et quelques photos, souvent ratées, en guise de souvenir ! . Quant à en tirer un enseignement, c'est une autre histoire !
Le seul effort, en dehors de courir entre deux sites, que vous devrez fournir sera de sélectionner le circuit qui vous conviendra le mieux. Bref, le plus reposant !. Vous serez sûr de visiter les points touristiques les plus importants. Pour le reste, il vous faudra revenir !
Autant dire que je ne suis pas du tout une fan de ce mode de voyage éclair.
En dehors de vous coûter cher pour pas grand chose, il réduit considérablement vos chances de rencontrer les vrais acteurs du pays, tant en vous privant du plaisir de l’inattendu…Ce sont de surcroît des formules qui sont loin d'être économiques ; business oblige !.

Circuit avec chauffeur : C'est ma formule préférée et de très loin. Les randos en bus et en train, j'ai donné !. Au bout d'un certain temps, on commence à connaître le pays et à se faire vieux !!!
Vous pouvez opter pour une formule plus flexible, que le circuit organisé, en optant pour la location d’un guide/chauffeur.
Il faut contacter une agence avant votre départ, et négocier le prix, selon le parcours que vous voulez effectuer. Personnellement, je le trouve sur place, c'est moins cher !!
Le chauffeur vous transportera d'un site à l'autre, d'une ville à l'autre et s'occupera de négocier vos hébergements. Une option rassurante, surtout lorsque l'on ne connaît pas le pays et où l'organisation n'est pas leur point fort. Par ailleurs, cette formule coûte moins cher qu’un circuit tout prêt mâché !. Et avec un peu de savoir faire, le chauffeur peut devenir un ami, moyennant quelques roupies de plus. Il faut savoir donner pour recevoir !

Circuit en sac à dos : idéal pour les jeunes aventuriers téméraires, les débrouillards et les amateurs de sensations fortes. C'est idéale pour rencontrer les gens du cru, et s’immerger dans l’ambiance de la région. Vous devrez prendre les transports en commun locaux et côté sensations et frayeurs, vous serez servis !.
Rassurez vous, en Inde, le réseau ferroviaire est très bien développé. Il y a également de nombreux bus, malheureusement très souvent bondés.

Le train en Inde : il existe de nombreuses compagnies privées destinées aux touristes. Évitez – le, si vous ne voulez pas voyager avec des occidentaux. Par ailleurs, vous paierez 10 fois le prix d'un trajet par rapport au train public.
C'est toujours plus cher, si l'on voyage entre nous !. Une manière de nous obliger à faire ami-ami avec les indiens !
Penser à réserver vos trains à l’avance car les trains sont rapidement pris d’assaut (surtout pour les longs trajets)! C’est le mode de transport idéal pour effectuer de longues distances de nuit. Vous trouverez différentes classes de voyage mais généralement les étrangers sélectionnent la classe AC2/ avec prix intermédiaire et des couchettes pour la nuit .
Pour tout savoir, sur les trains et les réservations consulter le site seat61.com/India.

Le bus en Inde : privilégiez les bus pour les trajets ne dépassant pas 5h à 6h. Au-delà vous risquez de ne plus pouvoir le supporter, car les bus Indiens n’ont pas la réputation d’être très reposants. Aussi, préférez les trajets de jour, ils seront beaucoup moins dangereux. Les accidents sont loin d'être rarissimes et je ne parle pas des roues crevées et des pannes mécaniques dans des lieux où l'on aurait jamais eu l'idée de s'arrêter : comme au bord un précipice par exemple ; ne rigolez pas, ça nous est arrivé !. C'était la goutte de trop !, hé, là, vous êtes vaccinés.....à VIE !. Hors de question de renouveler l'expérience !.

Des taxis à trois roues : en ville , mieux vaut utiliser des rickshow traditionnel (vélo) pour de petites distances, et sur de plus longs trajets des rickshow motorisés surnommés ''touk-touk'' (tuk-tuk) à cause du bruit du moteur. Ainsi, on leur permet de manger en faisant travailler tout le monde !

QUE FAIRE, QUANT ON VOYAGE EN TRAIN OU BUS
Pour voyager en train et en bus, mieux vaut s’habiller en conséquence et couvrez vous également la tête d'un voile .
Pendant toute la durée du trajet souvent très, très long..., vous serez à la vue de tous, soumis parfois à l’épreuve des regards et vous n’aurez aucun moyen de vous échapper ; à moins d'être suicidaire et de sauter par la porte du bus ou du train toujours ouverte à cause des odeurs et des arrêts répétitifs et des bousculades. Soyons pas hypocrite, personnellement, les boites de sardines concentrées que l'on a oublié de parfumer au jasmin..... j'évite !!. Économie d'accord, mais pas à n'importe quel prix !

Discrétion & sociabilité: Dans le train ou le bus, les indiens ne lisent pas, et ne se trimbalent pas avec un portable ou autre objet technologique, quelque soit la durée du trajet ; une question d'habitude. Alors sachez en faire autant ! Évitez d'exposer votre i-pod dernier cri, votre ordinateur ou votre tablette. Un bon bouquin sur la région sera mieux apprécié, ils s’identifieront ainsi plus facilement à vous, et vous aborderont sans soucis. Les indiens n'aiment pas que l'on fasse étalage de ses richesses, ils peuvent le prendre comme une provocation.

L'attitude a adopter, pour être certain de faire un bon voyage, c’est de montrer votre bienveillance en souriant gentiment. N'oubliez pas de dire bonjour lorsque vous rencontrez ou croisez une personnes indienne: la politesse est de rigueur.
Les indiens sont curieux, ils auront vite fait de vous demander d’où vous venez, comment vous vous appelez et inévitablement, si vous êtes marié. Ensuite, ils vous donneront quelques conseils pour votre voyage, jetteront un œil à votre livre (même s’il est écrit en français), ils vous feront écouter leur chanson préférée et partageront leur repas avec vous ; hospitalité oblige !.
Votre trajet sera ainsi riche d'enseignements et le temps aura cessé de compter !

N'hésitez pas à demander de l'aide : Il arrivera souvent que vous ayez un ou plusieurs changements à faire lors de votre trajet.
Les gares routières et ferroviaires étant immenses, il peut s’avérer compliqué de trouver son chemin ou de savoir dans quel bus grimper, quand tous les panneaux sont écrits en hindi. Pour cela, la meilleure solution est de demander de l'aide à un homme accompagné de son épouse ou de sa famille. Évitez les hommes célibataires, ils risquent de ne plus vous lâcher !
De plus, les indiens attendent longtemps leur train ou bus, ils ont donc largement le temps de vous aider.

Veuillez sur vos bagages : soyez parano !
Voici quelques règles : ne lâchez pas votre sac de voyage . Tenez le petit fourre tout que vous trimballerez partout avec votre argent et les objets importants . Gardez le toujours en bandoulière et lorsque vous dormez dans un train, utilisez-le comme oreiller après avoir l'avoir enveloppé dans un tee-shirt : confort oblige !. Tenez la bandoulière et le tee sirt pour plus de sécurité.
Votre sac de voyage doit également rester à portée de vue – soit sous vos pieds soit sur le porte bagage face à vous, jamais dans votre dos ou hors de la vue. Les indiens sont loin d'être tous bienveillants. Ils observent votre comportement, votre manque d'attention.
Quand je dors dans un train-couchette, je le cale près de moi sur la couchette C'est efficace, quant on ne s'encombre pas d'un gros sac !.
Le mieux est d’avoir une chaînette pour l’attacher. Si vous devez mettre votre sac en soute ou sur le toit (cela arrive parfois que ça soit exigé dans les bus), habillez votre sac de sa «rain cover», il attirera ainsi moins l’attention, et… priez pour qu’il soit toujours là....à l’arrivée !. D'où, l'intérêt de voyager léger.

LES PÉRIODES IDÉALES POUR PARTIR
L’Inde est un pays si vaste qu’il est difficile de donner des périodes idéales pour s'y rendre… Néanmoins, pour la plupart des régions, la saison la plus agréable s’étale de Novembre à Février, où les températures s'élèvent en moyenne entre 15° et 20°. Vous pourrez ainsi vous déplacer sans subir la chaleur accablante qui sévit en été ; avec des pics dés le mois de Mars à fin Mai qui peuvent atteindre les 50 °C, dans le désert de Jaisalmer au Rajasthan et environ 40° dans le Sud l'été.
La période de la mousson s'étale dés la fin Mai à la fin Septembre. Cette période est fortement déconseillée ; des pluies torrentielles,de violents orages sévissent dans tout le pays, pouvant entraîner d'importantes perturbations au niveau des transports, au risque de vous retrouver dans des situations délicates.
Par contre, si vous souhaitez visiter les régions himalayennes du Nord-Est du pays, la période d’Avril à Septembre est idéale.

Où se rendre ? En Inde, toutes les situations géographies sont possibles… On y trouve des déserts, de très hautes montagnes enneigées, des plaines, des plateaux et de jolis littoraux. Le pays est si vaste, qu’il vous faudra faire un choix entre l’Inde du Nord et l’Inde du Sud…Quant à faire l'Inde en 10 jours, c'est gaspiller de l'argent pour ne rien voir. C'est juste le survol d'un pays qui vous permettra d'en apprendre plus sur votre comportement que sur l'Inde. Un mois est le temps minimum pour découvrir à peu près ce pays aux multiples visages et pour en tirer un enseignement.

DES SITES CLASSES AU PATRIMOINE MONDIAL
Un véritable voyage au pays des 1001 nuits ! L'Inde du Nord, une des régions les plus riches en couleurs. Les fameux palais et forteresses sont autant de trésors qui témoignent de la puissance culturelle et artistique des lieux. Vous savourerez la richesse des couleurs, des odeurs et des bruits, et apprécierez la ferveur et la sérénité des habitants. Un voyage inoubliable au pays de l'imaginaire !
Évitez les heures chaudes de midi à 17 heures pour vous balader.

L'INDE DU NORD
Le Nord de l’Inde constitue bien souvent un véritable choc culturel pour les Européens. Grandes mégalopoles, embouteillages, misères, organisation Indienne… Mais aussi palais de maharadjahs, temples jaïns et fêtes multicolores, l’Inde du Nord ne vous laissera jamais indifférent ! Vous y découvrirez Delhi, le Taj Mahal, Varanasi ou encore le Rajasthan
Délhi, Agra et Varanasi: Principale point d’arrivée des voyageurs, New Delhi est une ville immense coupée en deux  avec d’un côté la population aisée de New-Delhi et la population plus pauvre de Delhi… Une ville vivante, bruyante et parfois mal-aimée des voyageurs, - qui n’y séjourne généralement qu’un ou deux jours.
Agra, La ville est située à 200km de Delhi, elle est célèbre pour son Taj Mahal, le Fort Rouge. Non loin découvrez l’ancienne ville royale de Fatehpur Sikri..
Quant à Varanasi, c’est la ville sainte par excellence ! Traversée par le Gange, elle attire les pèlerins qui y viennent laver leurs péchés ou procéder à la crémation de leurs proches.



Le Rajasthan, dans le désert du Thar: situé au nord-ouest de l’Inde, le désert du Thar est situé dans le plus grand Etat Indien, le Rajasthan. Nommé également «terre des rois», c’est une région extrêmement populaire auprès des touristes, qui y trouvent temples, palais et villes colorées… Sa capitale, Jaipur, est d’ailleurs surnommée la «ville rose». Mais vous pourrez également découvrir Jodhpur (une ville entièrement bleue), Jaisalmer (une forteresse jaune qui émerge du désert) ou encore Udaipur (une ville calme aux maisons blanchies à la chaux). Une Inde rurale, traditionnelle, aux paysages arides et montagneux…
Les femmes : Les hommes du radjasthan sont des personnages incultes qui tuent les filles dés la naissance dans des conditions atroces.

New-Delhi : 20 millions d'habitants : la tombe de Humayun, le complexe du Qutb Minar et la gare Chhatrapati Shivaji .

Bharatpur, le Keoladeo Ghana National Park.

Voir Khajuraho et mourir moins puribond : 1000 ans d'histoire,et classé au patrimoine mondial.
L’ensemble est étonnant, déroutant et monumental. Découvrez des temples érotiques dédiés au kama-sutra, et au tantrisme, où 600 dieux enseignent toujours aux passants, l'art d'aimer et d'utiliser son corps. Les adeptes du tantrisme croyaient à l'époque, que l'on pouvait atteindre le nirvâna en poussant la sexualité à son paroxysme. Ce qui explique les multiples positions érotiques très, très recherchées, ou la zoophilie tient une place non négligeable. Toutes les routes mèneraient à Rome !. Avec les catholiques, il y a encore 600 ans, cela les aurait mené, non pas à Rome, mais directement, sur les bûchers !. Avec l'église, c'était faites la guerre, pas l'amour !. Les époques changent !. Ce qui est amusant, c'est que les indiens sont devenus moins exhibitionnistes, certainement suite à des excès !. En tout cas, s'ils sont devenus discrets, les hommes indiens ne sont pas farouches !

Bodhgaya, le temple de la Mahabodhi, les stûpas bouddhiques de Sanchi, et le petit train de Darjeeling à Siliguri.
Côté temples, il est vrai que l'on peut en avoir très vite une over dose !. Il y en a dans tous les coins.

L'INDE DU SUD : UN SEUL VOYAGE N'Y SUFFIT PAS
Personnellement, je préfère l'Inde du Sud à celle du Nord. Mais il faut avoir vue les deux versions, pour se faire une opinion en comparant les extrêmes.
Le Sud de l’Inde est souvent conseillé pour un premier voyage en Inde, mais cela dépend de votre personnalité. Jadis , j'ai commencé par le Nord . Dans les années 70, c'était respirable, plus aéré, moins surpeuplé. Les temps ont malheureusement changé !.

Le Sud est plus calme, la pauvreté est beaucoup moins affichée, plus discrète. J'adore la pointe Sud qui me colle à merveille.
Son climat est tropical et sa nature est souvent luxuriante… les plages de sables fin sont sympas, cocotiers et réserves naturelles… Des paysages magnifiques et une population très agréable… Vous y découvriez le Kerala et le Tamil-Nadu qui sont riches en découvertes.

Mumbay ou Bombay : la ville la plus dingue de l'inde où je n'ai jamais voulu mettre les pieds : trop peuplé, trop de misère, trop de crasse, trop de pollution; bref ; trop c'est trop !!! . Je déteste les excès !
Cette ville a plus de 2250 ans. C'est également la capitale du cinéma indien Bollywood: celle qui offre à des milliers d’amateurs un nombre impressionnant de films masala dont ils sont fous. Bombay +aglo = plus de 19 millions d'habitants. Dans 15 ans, elle sera la ville la plus peuplée du monde : 35 millions de mumbaikars . Soit l'équivalant de la moitié des Français entassés dans une méga, mégapole : une vraie décharge humaine !!!

Actuellement, 10 millions de citadins vivent dans des bidonvilles insalubres. Tous les ans, il arrive plus de 410 mille indiens et étrangers confondus en quête d'eldorado. Le salaire moyen est plus élevé que dans le reste du pays.
Par contre, c'est la ville la plus embouteillée de la planète et la plus bruyante, avec une forte pollution; ville déconseillée aux personnes qui ont des problèmes respiratoires.

Quant aux trains et bus, ils sont archi bondés. Bonjour les odeurs ; sauve qui peut !
Les inondations n'y sont pas rares entre Juin et Septembre et peuvent être meurtrières. Parfois les dieux n'ont plus le choix, ils sont obligés d'y faire le ménage ! Cette ville oscille entre richesse et pauvreté, entre modernisme et traditions, entre résidences de standing et immenses bidonvilles. Ce n'est pas du tout ma tasse de thé ni mon bol de riz !. Je n'aime pas ce type de ville-usine, ni la foule, ni le bruit . Bref, je n'aime pas côtoyer les extrêmes. C'est pour cela que je n'ai jamais voulu y mettre les pieds !

Le Kerala: signifiant «pays des cocotiers», le Kerala est un État du sud-ouest de l’Inde qui possède une faune très riche (tigres, léopards, éléphants…) avec un climat tropical et une forêt recouvrant 20% de son territoire… Une nature généreuse est une pauvreté plus discrète et plus diluée que dans le reste du pays. Et si vous allez jusqu’à Goa, vous trouverez des plages de sable fin… Un petit État paradisiaque pour les accrocs du farniente exotique où vous pourrez pratiquer à l'occasion différents sports nautiques au milieu d’une végétation luxuriante. Cela permet au moins de se ressourcer et de s'oxygéner !!

Le Tamil-Nadu : Le Tamil-Nadu est un Etat de l’Inde du Sud dont la plus ancienne et vivante citée est Madurai. Vous trouverez dans les rues de cette ville de plus d’un million d’habitants, une foule de pèlerins, de mendiants et de rickshaws…

Mumbai, les grottes d’Elephanta.
Dans le reste du Maharashtra, les grottes d’Ajanta et d’Ellora.
Goa, les églises et couvent d’Old Goa. Dans le Karnataka, le site de Hampi et les monuments de Pattadakal ainsi que le train miniature d’Ooty.
Dans le Tamil Nadu, les temples de Mahabalipuram et les temples Chola de Tanjore, Gangaikondacholapuram et Darasuram.
A ne pas manquer : voir aussi à Madurai, le palais du Maharadja.



DÉPAYSEMENT ASSURE DU TAMIL NADU AU KERALA
Des millénaires d’histoire, de nombreuses ethnies diverses et variées, des religions et des temples en veux-tu en voilà. L'Inde, c'est aussi le royaume des vaches sacrées qui vivent en toute liberté dans les villes.

L’Inde du Sud, c'est bien plus encore. C'est avant tout les paysages superbes du Kerala, d'innombrables rizières, des cascades et des rivières. C'est un pays tropicale avec ses arbres à palmes, ses réserves d’animaux, mais aussi d'immenses plages, des palais dravidiens. L'Inde c'est aussi le pays des éléphants, des saris multicolores, où la cuisine est excellente – quant on aime épicée !.
L'Inde, c’est aller à la découverte de Madurai, la ville sainte la plus ancienne du Sud. Cette cité millénaire renferme l’un des temples les plus fascinants du pays.
L'Inde du Sud se caractérise aussi par la richesse de sa littérature, sa musique, sa danse, et la forme particulière des tours de ses temples comme à Trichy, ou Madurai.


Le Kathakali est une danse vieille de 1550 ans. Celle-ci est très populaire au Kerala, exécutée uniquement par des hommes aux costumes féeriques et au maquillage très sophistiqué. Cet art est basé sur les expressions du visage et des mains. Les danseurs incarnent des personnages mythologiques. Ils sont accompagnés par des chanteurs qui chantent les textes. C'est à voir !

Le Kerala, étroite bande côtière à l'extrémité sud-ouest de l'Inde, est un État grand comme la Suisse de 33 millions d'habitants. Bordée à l'est par une chaîne de montagnes, cette région fut protégée des invasions du reste de l'Inde, mais a néanmoins une longue histoire de contact avec le monde extérieur.

Les lagunes du Kerala s'étendent sur près de 1900 kms sur une côte longue qui ne mesure à peine 700 kms. Ce sont des lacs intérieurs reliés par des canaux et les deltas de 44 rivières.
Les voyages en bateaux sur ces étendues d'eau tranquilles, bordées de cocotiers, vous permet de découvrir l'arrière pays, la campagne et ses villages tranquilles.
Un tiers du Kérala est couvert de forêts tropicales. En particulier les coteaux de la chaîne de montagnes où se situe le Parc National de Periyar, l'une des plus grandes réserves indienne consacrée à la vie sauvage.