CATEGORIES

mercredi 29 janvier 2014

KOFUN JAPONAIS ET PLANÈTE MARS. VERITE OU PAREIDOLIE



En me promenant sur la toile, je suis tombée en arrêt sur la photo ci-dessus : quelle est donc encore cette baliverne ?. Incorrigible curieuse, j'ai voulu en savoir plus. 
Je vous avoue que je suis tout de même très sceptique en ce qui concerne la comparaison avec l'étrange structure martienne. Cela m'a rappelé une vieille histoire concernant le fameux visage martien ou encore l'histoire concernant les hypothétiques pyramides tout autant martiennes, dont les photos encombrent toujours notre espace virtuel. Il est vrai que la similitude est troublante, mais de là, à y voir un rapport entre ces deux ''créations'', je m'abstiendrai de le certifier.
Les Kofun sont des sépultures mégalithiques, très imposantes aux dimensions impressionnantes, se présentant sous la forme tumulus. Les kofun anciens sont en formes de trou de serrure "zempô-kôen-fun", les plus récents, sont en forme de T, en carré , ou encore en cercle.
Cette architecture funéraire débuta vraisemblablement vers l'an 300 de notre ère, et perdura jusqu'en l'an 400. On nomme cette partie de histoire du Japon, très opportunément, période Kofun.
Ces tombeaux étaient réservés aux empereurs Chinois avant d'être Japonais, n'en déplaise à ceux qui prêchent le contraire. Quant on découvre une épée vieille de 1600 ans incrustée de caractères chinois, il n'y a aucun doute !
Les kofun impériaux n'ont pour la majorité pas été explorés. Ils sont considérés comme des tombes privées, et non, paraît-il comme un bien culturel. Et sans autorisation des familles nulle recherche est possible.

L'Agence impériale, qui est chargée de leur gestion, bloqua pendant des années les recherches archéologiques et pour cela, elle ne manquait pas d'arguments : souci de gestion, conservation du patrimoine, ou encore pour des raisons religieuses. Mais surtout par crainte de découvrir que les défunts sont plus chinois que Japonais. Ce qui aurait pour effet de remettre en cause l'identité et le statut des défunts que l'on veut surtout pas Chinois. Cela ferait désordre !
Néanmoins en Janvier 2007, l’Agence de la famille impériale japonaise, s'est enfin déridée et a autorisé la fouille de 10 tombes.

Le kofun qui a retenu mon attention est celui dit Kofun inari-yama situé à à Gyōda au Japon, il est parfois appelé le « kofun de Saitama Inariyama » pour éviter toute confusion avec d'autres tombes qui portent le même nom.
A Gyöda, il existe en tout, neuf tombes du même type.
Par ailleurs, c'est dans ce kofun qu'a été exhumée en 1968, la fameuse épée d'Inariyama vieille de 1600 ans, qui recense une dizaine de générations inscrites sur la dite épée pour avoir été transmise de fils en fils, de guerrier en guerrier. Celle-ci est pourvue d'une inscription en or de 115 caractères chinois incrustés et non japonais. Rendons à César, ce qui est à César !
L'épée est d'ailleurs conservée au Saitama Prefectural Museum of the Sakitama Ancient Burial Mounds .
Si ce kofun, en dehors d'être plus chinois que japonais, a éveillé ma curiosité, c'est pour ressembler étrangement à cette étonnante structure martienne.


Sur Mars, une structure massive qui semble isolée ressemblent à un grand point d'exclamation ou effectivement à une serrure. Par ailleurs, la NASA affirme que les bords droits peuvent être le résultat de fractures, ou a une colline qui a été soulevée par la faille et sa forme actuelle serait le résultat d'un ensemble du relief environnant ayant été érodé vers le bas sur des millions d'années. Méfions nous des certitudes de la Nasa qui nous balance des chiffres sans avoir les moyens de les vérifier. 

Et pourtant, malgré une forte érosion de la dite structure, la formation présente une symétrie remarquable avec le kofun japonais. Bon OK !. D'un côté, notre Kofun  japonais a tout au plus 1700 ans, voir peut-être, 2000 ans et de l'autre nous avons un ''Kofun martien'' vieux, paraît-il, d'environ d' un milliard d'années. 
Une chose dont nous pouvons être certains, c'est que les Chinois et/ou les Japonais n'ont jamais mis les pieds sur Mars, sauf peut-être, en rêve. C'est une bonne nouvelle ! 
Quant aux Martiens, auraient ils débarqué sur terre ? Possible ! mais quand ?, Si, il y a 2000 ans, la Nasa serait obligée de revoir ses théories et sa méthode de datation concernant la planète Mars. 
Si les Martiens sont venus sur terre, il y a 900 millions d'années, pour simplifier et relativiser les choses, nous avons aucune chance de mettre la main sur un artefact. Alors que nous reste-il à nous mettre sous la dent ? - RIEN !!
Sauf, peut-être si celui qui a eu cette idée de comparaison est atteint de pareidolie !. Les personnes atteintes de pareidolie, déforment simplement la réalité en voyant des formes là, où il n'y en a pas, et par la même occasion, ils nous ferez prendre des vessies pour des lanternes !. Comme par exemple, voir un visage dans un nuage, le christ dans un plat de spaghettis, le Padré Pio sur une tranche de pain.
Quoiqu'il en soit, cette image fera encore le tour du monde via la toile et laissera bien des couillons perplexes . A chacun ses phantasmes !