CATEGORIES

vendredi 19 avril 2013

DES HABITATIONS EGYPTIENNES SOBRES OU CONFORTABLES


Si les maisons paysannes et d’ouvriers égyptiens étaient meublées sobrement, elles n'en étaient pas moins fonctionnelles et bien entretenues. 
En revanche les habitations des plus fortunés étaient joliment décorées et meublées et n'avaient rien à envier à notre confort moderne : lits, tables, fauteuils, tabourets et différents grands coffres en bois en guise d'armoires . Tous les meubles étaient richement sculptés.
Les dessus de sièges étaient en cuir, ou en roseaux tressés avec des pieds ou pattes  de lions ou simples. Ils avaient des chaises en bois et paille tressée toujours d'actualité.

Les meubles luxueux étaient en bois précieux : cèdre, ébène, et sycomore. Du fait de leur rareté et de leur prix, seul le Pharaon pouvait se les offrir.
Les égyptiens mangeaient avec leurs doigts, une habitude très répandue dans le monde, comme de nombreux peuples encore de nos jours.
La majorité des égyptiens possédaient des assiettes, des plats et des bols en poterie de différentes formes et grandeurs. D’autres, plus riches, possédaient des récipient en faïence émaillé de bleu ou de la vaisselle en or et en argent .

Les Egyptiens ne dormaient pas sur le sol ou sur une quelconque natte, ils dormaient sur des banquettes-lit en terre cuite qui servaient aussi bien pour dormir que s'asseoir.
Un mode de vie encore d'actualité, en particulier en Nubie. Les Pharaons et les gens riches dormaient sur des lits richement décorés avec une têtière comme celui de Toutankamon ci dessus.

ILS AIMAIENT FAIRE LA FÊTE
Ils raffolaient des réceptions. Quand une personne aisée organisait un banquet, il y avait toujours abondance de nourriture et de boisson. Des fleurs ornaient la pièce et de petits cônes de parfums étaient déposés auprès de chaque hôte diverti par de nombreux spectacles : danseurs, acrobates, chanteurs et musiciens. La Harpe,le luth et la flûte étaient les instruments les plus joués.

LES PREMIERS IMMEUBLES
Dans les villes égyptiennes, le terrain était rare et de ce fait , ils inventèrent les premiers immeubles. Les habitations étaient donc hautes, étroites et serrées les unes contre les autres et certaines avaient trois ou quatre étages.Ce mode de construction leur fut enseignait par les Phéniciens.

POUR VIVRE HEUREUX VIVONS CACHES
En revanche, à la campagne, les quelques  riches égyptiens possédaient de grandes villas entourées de jardins ombragés, protégées par de hauts murs, par respect pour les moins aisés, évitant ainsi d'attiser la jalousie des passants. Les arabes ont adopté ce comportement sage
Les maisons étaient très souvent construites sur le même modèle architecturale. Ils n'attachaient aucune importance au look extérieur de leur maison. 
L’entrée se faisait par la loge du portier, puis un couloir ménait à la chapelle familiale et à l’entrée de la maison.

Le coeur de la villa s’articulait autour de trois parties distinctes. La salle de réception où recevait les visiteurs et hommes d'affaires, un hall très lumineux avec un escalier permettant d’accéder aux étages, et au toit de la villa où la famille recevait les amis.
Puis les appartements privés avec chambre, salle de bain et salle de séjour familiale privée. Tout autour de la maison s’articulaient des cours, silo à grain, étable, écurie, divers hangars et réserves, les appartements des serviteurs, le puits, et enfin le jardin orné d'un grand bassin.

Les riches Egyptiens qui étaient peu nombreux vivaient confortablement sans jamais faire étalage de leurs richesses par respect pour ceux qui étaient moins aisés et pour éviter la convoitise.