CATEGORIES

jeudi 10 mai 2012

A QUOI SERVENT RÉELLEMENT LES LÉGISLATIVES


Suite à des discussions, des personnes m'ont demandé à quoi servent les législatives, convaincues de ne pas être concernées et de ne pas voir l'utilité de se déplacer.
Par ailleurs, les explications données sont souvent barbares pour la majorité d'entre-nous, ce qui explique la grande majorité des votes blancs '' moi rien piger !", ou  " pour moi, tous pareils !" : Réponse classique de ceux qui ne pigent rien !. Je sais que ce n'est pas facile à comprendre, tant on a tout fait, pour que le citoyen lambda n'y comprenne rien : cela s'appelle diviser pour mieux régner !. Les bases de la politique devrait être enseignées depuis la primaire : cela ne ferait pas de mal !!
J'ai essayé, tout au long de la campagne, de vous éclairer en prenant l'exemple de l'armateur et de son navire. Je vais donc continuer sur cette lancée pour plus de clarté et de simplicité.
Tout le monde commence à comprendre que nous sommes les vrais patrons du pays ou du navire France, et que les législatives sont très importantes, voir capitales.
Le peuple est le vrai patron du pays, il est donc, souverain, un petit détail qu'il nous a fallu rappeler à bon nombre d'élus qui croient être les vrais dirigeants et s'imaginent tout permis, parce que le peuple s'est laissé bouffer par les arrivistes de tous horizons, en évitant de s'impliquer dans les affaires du pays en s'inventant "tout plein" de bonnes excuses.
Il faudra du temps, avant que le peuple intègre cette notion et se sente vraiment impliqué dans les affaires du pays. Pour cela, il est important d'avoir un minimum de  connaissances pour ne plus vociférer dans le vide.

NOUS DEVONS CHOISIR AUSSI L'ÉQUIPAGE
L'armateur ne peut être donc, au four et au moulin. Il doit bosser pour payer des impôts pour faire tourner son entreprise ou son pays. Il lui faut donc trouver un commandant de bord digne de confiance pour lui confier notre navire France.
Nous avons donc, pour la majorité d'entre nous, choisi entre tous, un commandant de bord qui choisira lui-même son second ou premier ministre, puis les ministres pour les postes clefs : OK ?.
Mais ce n'est pas suffisant, il nous faut un équipage digne de confiance qui représentera le peuple des 100 départements à l'Assemblée Nationale, dont la mission est de parler en notre nom et de débattre de certains sujets qui nous taraudent en plus du programme présenté.

Le candidat à la Présidentielle, nous soumet un programme qui peut nous plaire au premier abord, mais ce programme, il nous faut l'étudier, le commenter, le disséquer pour savoir si c'est faisable et quelles seront les conséquences pour notre pays.
Si nous jugeons que telle proposition est viable, nos représentants ou députés se doivent de la voter, ou de la rejeter, si c'est infaisable ou si cela risque de nous mettre en danger . D'où l'importance de bien choisir son député lors des législatives, afin d'avoir un équipage cohérent.

Nous devons connaître notre député qui est notre porte-parole. Nous devons connaître son passif, ce qu'il a fait réellement sur le terrain, si c'est une personne fiable, respectueuse, ouverte, disponible, qui réfléchie plus loin que le bout de son nez et qui se préoccupe davantage du peuple que de son cercle ou de ses intérêts personnels : ce qui est hélas, souvent le cas. C'est là, que nous devons être très prudent et savoir ce que nous voulons vraiment.

Il est évident, que notre rôle majeur est d'aider notre Président - et non notre député- à mettre le programme en place et à faire son travail dans les meilleurs conditions et, pour cela c'est au peuple de lui donner les meilleurs outils possibles. Il faut donc, éviter de faire n'importe quoi en votant pour n'importe qui , sans se soucier du reste. Il faut se méfier des apparences et des jolis paquets cadeaux !

Les législatives sont très importantes, un président ne suffit pas, il nous faut choisir un équipage porte-parole, digne de ce nom qui sera capable de mettre en place le programme.
Nous devons être cohérents. Il est évident que la majorité de l'équipage doit être par exemple socialiste, mais aussi communiste avec une pointe de Front de Gauche, une pointe FN, une pointe UMP et une pointe d'Ecolo. C'est cet équilibre qui n'est pas facile à trouver et qui peut tout faire basculer du mauvais côté, si les Français n'y prennent garde.
Je vous explique : Si par exemple, le peuple après avoir voté Hollande au premier tour, vote au deuxième tour à droite, sous prétexte que Sarkozy est viré, il paralysera le pays et ce ne sera pas de la faute à Hollande, mais la votre.
Le peuple n'a que deux alternatives : soit il se comporte en esclave, il est donc soumis, soit il se comporte en patron et donc en dominateur responsable !
S'il ne réagit pas en tant que patron responsable du navire, c'est qu'il préfère se comporter en esclave, et un esclave qui s'interdit de s'investir, de réfléchir parce que trop fatiguant, il n'a pas le droit à la parole et donc par conséquent à juste le droit de fermer sa gueule, d'obéir et de se soumettre, au bon vouloir d'une classe qui finit peu à peu, par s'accaparer la totalité du pouvoir en considérant le peuple soumis n'ayons pas peur des mots ! - comme des bouches inutiles.. !!!.

Les politiques de droite se plaisent à dire " la France Invisible", la " France d'en bas", ou encore " les petits" , si le message n'est pas clair, je ne peux rien faire de plus.
En ce qui me concerne, je n'aime pas du tout que l'on insulte mon peuple, qu'on le réduise à...RIEN, qu'on le sous-estime, le ridiculise, l'humilie,car je suis la France d'en bas, l'inconnue.


Personnellement, je ne peux élire qu'un homme respectueux, un homme du terroir, qui a le sens des valeurs et du devoir.Je n'ai que faire des hommes imbus de leur petite personne, arrivistes, égoïstes, prétentieux et trop ambitieux, qui en disent plus qu'ils n'en font et qui se prennent pour des ténors.
J'aime les hommes simples, insaisissables, incorruptibles, sincères, qui ne se vantent pas, qui ne promettent rien, mais qui agissent pour notre bien à tous et celui de notre patrie.
Des hommes conscients qui préfèrent nous surprendre agréablement en nous prouvant leurs valeurs, et en nous disant " voilà ce que je sais faire" et non des hommes qui se vantent qu'ils vont faire et, qui hélas, ne font jamais !!.
Les grands hommes, les hommes de bien, sont avant tout des philosophes, des personnes simples, humaines et le hasard n'existe pas !.
J'ignore si Hollande changera le regard du monde, car il n'a pas toutes les clefs, pour résorber la dette creusée par les abus, et pour  résoudre le chômage qui continuera de grimper allégrement, de même que la dette car pour sauver notre pays, il faudra du temps, beaucoup de temps et de patience. Il faudra de la ténacité, pour réunir tous les ingrédients et réussir un plat  très  consistant pour une plus grande résistance. Mais réussiront-ils ?. De toute manière, nous n'avons pas le choix autre que celui d'y croire.