CATEGORIES

dimanche 27 novembre 2011

OVNI, VERITE OU INTOX ? . LES PREMIERES OBSERVATIONS SUR UNE REALITE QUI NOUS INTERPELLE ET NOUS OBLIGE A NOUS POSER DES QUESTIONS


Dans les temps anciens, les populations n'ayant guère de connaissances astronomiques, se préoccupaient pas de ces phénomènes ou du moins n'en faisaient pas cas.
C'était simplement, des étoiles qui tombaient ou mouraient, ou un signe de dieu.

Les Sumeriens parlaient des Ananukis, ainsi que de nombreuses légendes amérindiennes, entre autres.
Des récits de phénomènes aériens inhabituels existent depuis très longtemps. Certaines de ces apparitions étranges peuvent avoir été des phénomènes astronomiques comme des comètes, des météores brillants, ou des phénomènes optiques atmosphériques. L'analyse de ces faits passés est nommée couramment rétro-ufologie.
En voici quelques exemples : Pendant le règne du Pharaon Thoutmôsis III autour 1450 av. J-C, on a retrouvé une description de multiples « cercles de feu plus brillants que le soleil » d'environ cinq mètres d'envergure qui seraient apparus durant de nombreux jours. Ils ont finalement disparu après s' être élevaient haut dans le ciel .
L'auteur romain Julius Obsequens écrit en 99 av. J.-C, dans Tarquinia pendant le coucher du soleil, un objet rond, comme un globe, a pris son chemin dans le ciel d'ouest .
Gravure sur bois de Hans GlaserLe 24 septembre 1235, le général Yoritsume et son armée ont observé près de Kyoto des sphères de lumière non identifiées. Les conseillers l lui ont dit de ne pas s'inquiéter car c'était le vent qui chassait les étoiles .


Le 14 Avril 1561, l'Allemagne a été parcourue par une multitude d'objets apparemment engagés dans une bataille aérienne. Il a été dit que des petites sphères sortaient de grands cylindres. Ces observations ont été interprétées comme des prodiges surnaturels, des anges et d'autres présages religieux .
Certains enquêteurs contemporains considèrent ces témoignages comme des témoignages authentiques. Il est en effet possible que des apparitions d'OVNI aient été traduites dans des œuvres d'art, mais pour les cas les plus souvent cités, des historiens ont une explication .
Par exemple: les cosmonautes de la fresque du monastère de Detjani au Kosovo, (1350) seraient des représentations symboliques du soleil et de la lune telles qu'on les retrouve dans l'art byzantin religieux de cette époque.
l'OVNI du tableau de Mainardi (Madonna col Bambino San Giovannimo), qui traverse les cieux en pleine nativité, serait en réalité la représentation symbolique de l'archange Gabriel.
L'objet en forme de soucoupe volante sur le tableau de Paolo Uccello, la Tébaïde, ne serait que le chapeau du cardinal.


Avant que les termes "soucoupe volante" et "UFO" n'aient été inventés, il y a eu un certain nombre de rapports entre 1850 et 1946, de phénomènes aériens étranges non identifiés.

LES OVNIS DE 1850 A 1946
En juillet 1868, une équipe d'investigateurs sur les OVNI constitue le premier document moderne sur un phénomène s'étant produit dans la ville de Copiapo, Chili.
Le 25 Janvier 1878, le journal quotidien de Denison (États-Unis) signale qu'un fermier local, John Martin, a rapporté avoir vu un grand objet sombre circulaire se déplaçant  à une "vitesse merveilleuse".
Le 17 Novembre 1882, l'astronome E.W. Maunder de l'observatoire royal de Greenwich décrit dans un rapport, un visiteur céleste étrange, en forme de disque  ou fusiforme. 
(un disque vu à la verticale ou légèrement incliné donne l'impression de voir un cigare).
L'objet étrange a été également vu par plusieurs autres astronomes Européens .
Le 28 Février 1904, trois membres de l'équipage d'un cargo d'approvisionnement de l'armée américaine font une observation rapportée ensuite, par leur lieutenant (Frank Schofield, qui deviendra plus tard le commandant en chef de la flotte Pacifique), environ 500 km à l'ouest de San Francisco. Schofield a décrit trois œufs lumineux rouges et des objets circulaires volants dans une formation en échelon qui se sont approchés sous la couche de nuages, puis ont changé de direction et sont montés au-dessus des nuages pour s'éloigner définitivement deux à trois minutes plus tard. Le plus grand avait la taille d'environ six soleils .

Le prétendu incident de Fátima ou le miracle du soleil a été observé par des dizaines de milliers de témoins à Fátima, au Portugal le 13 Octobre 1917,  considéré par certains observateurs, comme une réelle apparition d'OVNI .
Ghostrocket : photographiée le 9 Juillet 1946 en Suède.
Le 5 Août 1926, tout en voyageant dans les montagnes de Humboldt de la région de Kokonor au Tibet, Nicholas Roerich, rapporta que les membres de son expédition ont vu haut dans le ciel  quelque chose se reflétant dans le grand et brillant soleil, énorme et ovale se déplaçant à grande vitesse.
Sur les théâtres de guerres aériens européens et japonais, pendant la Seconde Guerre mondiale, des foo fighters (des boules de lumière qui ont suivi les avions) ont été rapportés par les pilotes alliés et de l'Axe .
Le 25 Février 1942, un OVNI a été détecté au dessus de la Californie. L'objet est resté présent dans le ciel, malgré vingt minutes de feu soutenu des batteries anti-aériennes, qui essayait cetainement de le descendre. L'incident est devenu plus tard, connu sous l'appellation de la bataille de Los Angeles.
En 1946, on dénombrait plus de deux mille rapports d'avion non identifié en Scandinavie, France, Portugal, Italie et Grèce, alors désignés sous le nom de grêle russe  et plus tard, en tant que fusées fantômes  (en anglais Ghostrockets) parce que l'on a pensé que ces objets mystérieux étaient des essais russes des fusées V1. 
Ceci était faux et le phénomène demeure inexpliqué.
Plus de 200 OVNI ont été détectés sur radar et considérés comme de vrais objets physiques, par les militaires suédois. Une fraction fut identifiée comme étant des phénomènes naturels, tels que des météores.

LES OVNIS APRÈS 1940
Après la Seconde Guerre mondiale, le phénomène OVNI, fut connu du grand public suite à l'observation d'un homme d'affaires américain, Kenneth Arnold, le 24 Juin 1947.
Il fit cette observation alors, qu'il volait dans son avion privé près de Washington.
Il rapporta avoir vu 9 objets brillants volants à une incroyable vitesse , qu'il l'estima environ à 1800 km/h.
Son témoignage reçut une attention significative de la part des médias et du grand public.

Arnold témoigna plus tard, que les OVNI qu'il avait vu, ressemblaient à des grands disques plats en forme de soucoupe. Cette description lui valut d'être la risée des médias et du public et apparût le terme "soucoupe volante".

Cette affaire a été rapidement suivie de milliers de témoignages, surtout aux États-Unis, mais aussi dans d'autres pays.
Un témoignage significatif est celui de l'équipage d'un vol de United Airlines faisant part de neuf objets en forme de disque les ayant escortés au dessus de l'Idaho.
Ce témoignage reçut une médiatisation plus importante et fut considéré comme plus crédible que celui d'Arnold et on se demande bien pourquoi.
Les jours suivants la plupart des journaux racontaient en première page des histoires de "soucoupes volantes".

L'incident de Roswell dans la nuit du 8 Juillet et son déboulonnage par les autorités américaines, provoqua curieusement, la fin de la première grande vague d'OVNI aux États-Unis. En ont ils eu ras le bol de se faire descendre par une bande d'ignorants ?
Autoroute renommée "voie express extraterrestre", près de Roswell.
Le 9 Juillet, l'US Air Force, en coopération avec le FBI, démarra secrètement une enquête visant à étudier les meilleurs témoignages d'OVNI, y compris ceux de Kenneth Arnold et des passagers du vol de United Airlines.

Le FBI déclara qu'il employait  tous ses scientifiques, pour déterminer si un tel phénomène pourrait, en fait, se produire . En outre, la recherche  était conduite en gardant à l'esprit que les objets volants pourraient être un phénomène céleste ou qu'ils pourraient être un corps étranger mécanique et télécommandé  .
Trois semaines plus tard, ils conclurent que ces soucoupes volantes ne sont pas toutes imaginaires ou assimilables à des phénomènes météorologiques.

Une autre enquête de la division renseignement et technique de l'Air Materiel Command en vint aux mêmes conclusions , c'est-à-dire que le phénomène correspond à quelque chose de réel et non à des visions .
Ce sont des objets en forme de disque, d'apparence métallique et aussi gros que des avions. Ils sont caractérisés comme ayant une extrême manoeuvrabilité , en général une absence de bruit et de traînée, volants occasionnellement en formation et au comportement évasif une fois aperçus par un avion ou détectés sur un radar.

Il a été demandé, en 1947, qu'une étude officielle de ce phénomène soit mise en place par l'US Air Force. Cela entraîna la création du projet Sign qui devint le projet Grudge fin 1948, puis le Projet Blue Book en 1952.
Blue Book prit fin en 1970, ainsi que les investigations officielles de l'Air Force dans ce domaine.

DES TERMES ADOPTES DES 1954
L'usage de l'appellation OVNI à la place de "soucoupe volante" fut proposé par le capitaine Edward J. Ruppelt, premier directeur du Projet Blue Book, car le terme de "soucoupe volante" ne reflétait pas la réalité de la diversité des témoignages.
La directive Air Force 1954 , définit un OVNI comme étant  n'importe quel objet aéroporté ayant des performances, une forme ou tout autre caractéristique inhabituelle ne pouvant être assimilé à aucun type d'avion et de missile connu et ne pouvant être franchement identifié avec un objet connu .

Cette directive stipule que les OVNI de catégorie B devraient être étudiés comme une menace possible pour la sécurité des États-Unis et qu'il faut étudier les aspects techniques impliqués .
En outre, le personnel de l'US Air Force a été sommé de ne pas discuter des cas non-identifiés avec les médias.
Bien que l'affirmation selon laquelle les astronomes n'ont jamais rapporté de témoignage sur les OVNI soit courante, l'US Air Force rapporte environ 1% des témoignages sur lesquels reposent le Projet Blue Book proviennent d'astronomes professionnels ou amateurs.
Dans les années 70, l'astrophysicien Peter A. Sturrock a mené deux sondages auprès de l'Institut Américain d'astronautique et d'aéronautique (AIAA) et de la Société Américaine d'astronomie. Environ 5% des membres sondés affirment avoir déjà vu un OVNI.

LE CULTE DES E.T 
Si jadis des prophètes schizophrènes furent à l'origine de la créations des religions, depuis les années 50, de nouvelles sectes  ont commencé à apparaître, appelées "cercles de contactés".
Comme dans toutes  les religions, le plus souvent les membres sont rassemblés autour d'un individu central, tel un gourou "schizophrène" ou non, qui affirme être en contact direct ou télépathique avec des êtres célestes. Ce qui est peu probable !
La société d'Aetherius, fondée par British mystic George King en 1956, et Unarius, établie par Ernest L  et Ruth Norman en 1954, dont le but est toujours l'exploitation de la crédulité. Et les années 70 furent un cru particulièrement prolifique en matière de gourous plus déconnectés que connectés.

On trouve des groupes de personnes tout aussi délirants, qui se disent contactées, comme Heaven’s Gate, Raël et The Ashtar Galactic Command.

De nos jours, de nombreuses sectes de contactés toutes aussi farfelues, tout comme celles plus anciennes, montrent une volonté d'incorporer des idées proches du christianisme et d'autres religions orientales, n'hésitant pas de mélanger religion et extraterrestres pour attirer plus facilement les esprits fragiles, pour qui le sauveur extraterrestre est plus crédible que le christ.
Les cultes de contactés ont connu un nouvel intérêt pendant les années 80, principalement aux États-Unis, avec la publication des livres de Whitley Strieber (Communion) et Jacques Vallée (Passeport pour Magonia).
Strieber, écrivain paranoïaque, pensait que les aliens le persécuter et qu'ils  étaient responsables de "temps manquants" pendant lesquels il était soumis à d'étranges expérimentations.
Le chercheur David Jacobs croit que nous subissons une forme d'invasion discrète par l'assimilation génétique.
Le thème de la manipulation génétique est également fortement exprimé dans les écrits de Budd Hopkins.

Le psychiatre John Mack (1929-2004) pensait que le but moral des "envahisseurs" était de jouer le rôle de guides enseignant amour et sagesse pour sauver l'humanité.
Pendant les années 1970, on note un renouvellement et un élargissement des idées associant OVNI aux sujets surnaturels et occultes.
Quelques adeptes des sectes de contactés des années 1950 avaient incorporé diverses idées religieuses et occultes à leur croyance au sujet des OVNI, mais dans les années 1970 ce phénomène s'est reproduit sur une échelle considérablement plus grande.

Beaucoup de participants du mouvement New Âge y crûrent et tentèrent d'établir un contact avec les extraterrestres.
Un célèbre porte-parole de cette tendance était l'actrice Shirley MacLaine, particulièrement dans son livre et mini-série "Out on a limb".
Les années 1970 ont vu la publication de beaucoup de livres New-Âge dans lesquels les OVNI et les extraterrestres étaient très présents.


2010 L'ARGENTINE DÉCIDE D'ENQUÊTER 
Décembre 2010 L'armée de l'air d'Argentine, a chargé une commission d'enquêter sur les témoignages d'apparitions d'ovnis dans l'espace aérien du pays sud-américain. 
La commission est composée de météorologues, de contrôleurs aériens, de pilotes et d'experts en radars, a-t-il expliqué. Elle recueille tous les témoignages de citoyens ayant assisté à des phénomènes anormaux dans le ciel.

Selon le capitaine Mohaupt, les forces aériennes ont déjà recueilli les témoignages de leurs pilotes sur des phénomènes inexplicables dans le ciel, mais il s'agit désormais de procéder de manière professionnelle, dans le cadre de leur mission qui est le contrôle de l'espace aérien.
Beaucoup de signalements finissent par s'expliquer, il s'avère que tous ne sont pas des OVNI.

L'Argentine marche sur les traces de ses voisins. Dès 1979, l'Uruguay avait mis en place une commission d'enquête sur les ovnis, dépendant des forces aériennes, et en Août dernier, le Brésil a annoncé que les témoignages de ce type seraient dorénavant enregistrés officiellement par le commandement de l'armée de l'air.

LES OVNIS SURVEILLENT LA TERRE 
Un autre axe de développement dans le phénomène OVNI des années 1970 est venu avec la publication du livre d'Erich von Däniken "Chariots of the Gods".
Il affirme dans son livre que les extraterrestres visitent la Terre ,depuis des milliers d'années et il tenta d'étayer cette hypothèse grâce à divers exemples archéologiques et mystères non résolus (lire la  Théorie des anciens astronautes).
Ces révélations n'étaient pas vraiment nouvelles.
Par exemple, plus tôt dans sa carrière, l'astronome Karl Sagan dans "Intelligent Life in the Universe" (1966) affirmait que les extraterrestres auraient visité la Terre épisodiquement, depuis des millions d'années.

Ces théories ont inspiré de nombreux imitateurs, suites, et adaptations fictives, y compris un livre ("The Bible and Flying Saucers" de Barry Downing) qui interprète les phénomènes aériens miraculeux décrits dans la bible comme étant des OVNI.
Ces interprétations tendent à expliquer l'évolution humaine par l'action des extraterrestres, une idée présente dans le roman et le film "2001, l'odyssée de l'espace".
 
Depuis des astronautes et des militaires américains ont confirmé ce phénomène.
Et il est vrai que les OVNIS visitent et surveillent la terre et des points stratégiques très particuliers. Car si les E.T ne sont pas dangereux, car nous le saurions depuis longtemps, les humains sont bien plus dangereux, pour être habités par la peur de l'inconnu, l'ignorance et par l'instinct de survie.

LES AMERICAINS FACE AUX OVNIS
Les OVNI constituent un phénomène culturel international depuis les années 1950. Le folkloriste Thomas E. Bullard écrit, « Les OVNI ont envahi la conscience moderne d'une force accablante, et l'apparition sans fin de livres, d'articles de magazine, couvertures tabloïd, films, émissions de TV, dessins animés, annonces, cartes de salutation, jouets, confirment la popularité de ce phénomène ».
Dans un sondage récent, 56% des américains pensent que les OVNI sont d'origine extraterrestre et 48% pensent que des extraterrestres ont visité la terre.

Environ 70% pensent que le gouvernement cache des informations sur les OVNI et/ou la vie extraterrestre.Ce qui n'est pas impossible, mais les autorités ne l'avoueront jamais.
Par contre, je ne crois pas une seconde que les E.T aient pris contacte avec qui que ce soit, dans ce bas monde.Un homme a du mal à faire confiance ou de comprendre son prochain, alors un extraterrestre !!!.Quant aux extraterrestres, je ne vois pas en quoi, ils s'enrichiraient à notre contact.


ÉLÉMENTS D'ÉTUDE DES OVNIS
Parallèlement aux témoignages basés sur une observation visuelle, il existe de nombreux cas corroborés par des éléments physiques directs ou indirects.
Une part significative de ces témoignages a été étudiée par différentes agences gouvernementales scientifiques et militaires. La donnée physique directe concerne les cas détectés par radar ou photographiés, voir plus largement les traces d'une influence électromagnétique et les perturbations environnementales.

PHOTOGRAPHIE Une analyse du corpus des photographies existantes permet de classer les photographies dites d'OVNI en trois catégories :
1° Les photographies d'OVNI minimales : la forme supposée correspondre à un OVNI est blanche, souvent uniforme, pauvre en détails, se détachant d'un arrière plan noir ou très sombre ; ces photographies montrent parfois une partie de l'environnement.
La valeur informationnelle de cette classe d'image est très faible. On citera par exemple la photo prise durant la "bataille de Los Angeles" dans la nuit du 25 Février 1942, publiée dans le journal Los Angeles Times.
2° Les photographies d'OVNI : les photographies de cette catégorie montrent des formes qui évoquent, conformément aux lois de la perspective, celles d'un volume de section circulaire surmonté d'un renflement plus ou moins proéminent.

Le simple fait de vouloir les décrire amène une terminologie spécifique qui constitue déjà un début d'identification.
La valeur informationnelle de cette classe d'image se réfère d'emblée au champ de la culture (la soucoupe volante en tant qu'engin extraterrestre), indépendamment de la nature de la chose photographiée.

Elles ne s'apparentent ni à la photographie d'OVNI minimale, ni au stéréotype de la soucoupe surmontée d'un dôme.
En conséquence, elles posent le problème de la non-identification de manière nettement plus aiguë que les autres. Ce type d'image, quand il n'est pas ignoré ou rejeté, y compris par les revues spécialisées, restent très minoritaires dans les publications.

L'OVNI TRIANGULAIRE
Photographie amateur d'un OVNI prise lors de l'observation des Îles Canaries.
La célèbre photo de l'OVNI triangulaire de la vague belge de 1990 sera analysée par le professeur Marc Acheroy de l'École royale militaire de Bruxelles, qui conclura à l'absence de trucage et à la matérialité de l'objet pris en photo.

Une autre étude approfondie de cette photo par le professeur Auguste Meessen a mis en évidence l'absence de trucage.
À ce jour la nature et l'origine de ce qui a été photographié est toujours indéterminée.
Néanmoins, une étude de Wim Van Utrecht à permis de reproduire par des moyens "artificiels" une photo similaire, ce qui met en doute la crédibilité du témoignage. De plus, c'est le seul témoignage qui nous décrit un OVNI triangulaire.De plus, cette forme est moins maniable, pour faire simple.


PHOTOS D'OVNI AUTENTHIQUES
En janvier 1958, un photographe du navire-école Almirante Saldanha de la marine brésilienne prend six clichés d'un disque métallique survolant l'île de Trinidad. Ces clichés seront authentifiés par plusieurs laboratoires.
En juin 1976, une photographie d'un OVNI très lumineux fut prise lors de l'observation des Îles Canaries. Aucun trucage ni aucune confusion avec un phénomène connu n'a pu être détecté.

LES VIDEOS TRUQUEES
En Mars 1997, une formation lumineuse survole la ville de Phoenix (Arizona), plus de deux cents témoins se manifesteront auprès des autorités locales et l'objet sera filmé par neuf vidéastes amateurs (éliminant tout risque de méprise ou d'erreur de parallaxe).
L'observation de Campeche, au Mexique, eut lieu en 2004 lorsqu'une caméra infrarouge d'un avion de l'Armée de l'Air mexicaine filma onze OVNI dans l'espace aérien mexicain. L'explication sceptique de ce cas est que la caméra infrarouge a filmé les torchères des puits de pétrole (détectable à très grande distance par une caméra infrarouge à cause de la chaleur que dégagent les torchères).
Le site Australian UFO Wave 2006 recensant de nombreuses vidéos d'OVNI prises en Australie en 2006, est en réalité un canular élaboré par un étudiant en cinéma australien.
Vidéo sur les nombreuses observations filmés en 1992, lors de la grande vague mexicaine.
Traces physiques sur l'environnement.

 Traces au sol photographiées à Trans-en-Provence. L'étude de ces données se base sur les traces physiques de débarquement, les impressions au sol (brûlé et/ou desséché, végétation brûlée et abîmée, anomalies magnétiques, niveaux accrus de rayonnement et traces métalliques).
Par exemple :
Lors de l'incident de Rendelsham en Angleterre en décembre 1980.
Lors de l'observation d'ovnis à Trans-en-Provence en 1981, des échantillons de sol et de végétaux prélevés sur le site seront analysés par le professeur Michel Bounias de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique).

Son expertise conclura à une irradiation massive sur un rayon de près de dix mètres. Une contre-expertise menée par le SERPAN a mis en évidence les lacunes méthodologiques de cette étude.

En 1982, des plantes situées à proximité du site d'une observation près de Nancy présenteront une modification pigmentaire et une déshydratation importante. Ces données seront confirmées par plusieurs laboratoires indépendants.
D'un point de vue méthodologique, il est impossible d'établir avec certitude un lien entre les traces physiques alléguées et l'observation d'OVNI.

La cause d'une altération environnementale peut être tout autre que causée par le passage d'un OVNI, ce qui ne peut jamais être écarté puisqu'il n'a pas été possible de faire les prélèvements juste avant puis juste après l'observation d'OVNI, pour comparaison.


LES EFFETS PHYSIQUES SUR LES TEMOINS 
Photographie de la victime de l'incident allégué de Falcon LakeCertains témoins ont déclaré avoir ressenti des effets physiques durant ou après le passage d'un OVNI, comme des maux de tête violents, des acouphènes, des vomissements, des brûlures épidermiques ou cornéennes plus ou moins importantes ou/et des paralysies temporaires. On a aussi recensé des cas d'empoisonnement radioactif, comme dans l'affaire Cash-Landrum.

Cependant, dans la majorité des cas, aucune preuve médicale n'a pu être apportée, ce qui est assez étonnant, car le corps humains est obligatoirement perturbé par la présence d'un OVNI. Dans le cas des brûlures, la banalité de la blessure n'exclut pas la possibilité d'un canular, particulièrement chez certains sujets fragiles en quête de reconnaissance.


DETECTION RADAR ET POURSUITES
Celles-ci sont souvent considérées comme crédibles , puisqu'ils font participer le personnel et les opérateurs militaires qualifiés des tours de contrôle, parallèlement à un contact visuel. Ces hommes sont souvent surentraînés , médicalement surveillés et donc l'équilibre mental ne peut être mis en doute.
En Janvier 1948, lors de l'incident de Mantell dans le Kentucky, une observation d'OVNI par de nombreux témoins civils et militaires a été suivie d'une "course-poursuite" entre l'OVNI et trois chasseurs, chasse ayant entrainée l'accident mortel du chef d'escadrille Thomas F. Mantell.
En Juillet 1952, la célèbre observation de Washington sera corroborée, par plusieurs radars civils et militaires.

En Août 1956, les radars de la base militaire de Bentwaters (Royaume-Uni) détectent une formation de quinze objets se déplaçant à plus de 6400 km/h.
Le rapport Condon étudiera ce cas, mais ne pourra présenter aucune explication sur ce phénomène.

En septembre 1976, les radars iraniens détectèrent des OVNI durant le célèbre incident de Téhéran.

En Mars 1990, l'armée belge fait décoller 2 F16 afin d'intercepter un OVNI signalé, par plusieurs témoins au sol et détecté sur les radars.
Une trace d'un réflecteur non identifié a été enregistrée qui en 7 minutes est passée de 900m à 4000m et de 800 à 1000km/h.


INTERFERENCES ELECTROMAGNETIQUES 
L'interférence électromagnétique concerne les voitures calées, les black-out, les interférences radio/TV, les problèmes de communication et de navigation aérienne. Une liste de plus de trente incidents d'avion a été compilée par Dr Richard F. Haines, scientifique à la NASA.
En 1976, l'incident de Téhéran, enregistré par la CIA, a eu comme conséquence de multiples pertes de communication d'avions civils et militaires, ainsi que l'échec du système d'armes d'un F-4, lorsqu'il était sur le point de faire feu sur un OVNI.

LES ENQUÊTES OFFICIELLES
Depuis une cinquantaine d'années, de nombreuses études scientifiques officielles ou officieuses sur le phénomène OVNI ont été menées par différents organismes gouvernementaux et associations d'études. Jusqu'à maintenant, aucune étude officielle n'a conclu en faveur de l'origine extraterrestre d'OVNI. Quelques études sont restées neutres dans leurs conclusions, mais ont en général conseillé la poursuite des études scientifiques à ce sujet pour élucider les cas les plus compliqués. D'autres études privées ou gouvernementales, minoritaires, concluent en faveur de l'hypothèse extraterrestre et critiquent la position officielle de la communauté scientifique.


LES ENQUÊTES AMÉRICAINES 
Le gouvernement américain décida d'enquêter sur le phénomène OVNI dès la fin des années 1940 et créa différentes commissions d'enquête sur le sujet, comme le projet Sign ou le projet Grudge. La plus célèbre fut le projet Blue Book, placé sous l'autorité de l'US Air Force, qui enquêta de 1951 à 1969 sur le sujet.
Sur 10147 cas étudiés, 9501 ont été expliqués.
En 1966, le gouvernement des États-Unis commanda un rapport d'experts sur le sujet, ce rapport portant sur une centaine de cas fut rendu public en 1969 sous le nom de rapport Condon (du nom du physicien qui le dirigea, Edward Condon).
Environ 15% des cas d'OVNI étudiés par le Comité Condon en 1969 ont été considérés comme inexpliqués une fois passés en revue par l'institut américain de l'aéronautique et de l'astronautique (AIAA).

Néanmoins, les rédacteurs du Rapport Condon conclurent qu'il n'y avait pas de preuves suffisamment solides pour soutenir l'hypothèse extraterrestre et donc que les études sur le phénomène OVNI devraient être abandonnées. Ils ajoutèrent que le phénomène OVNI n'était probablement dû qu'à des méprises complexes avec des phénomènes prosaïques, mais qu'une frange de 6 à 10% de cas résistait à l'analyse critique et devait relever de cas d'hallucinations ou de canulars. Le Rapport Condon fut une étape importante dans le développement du modèle sociopsychologique du phénomène ovni, qui reste aujourd'hui la position majoritaire au sein de la communauté scientifique.

Par ailleurs, les scientifiques du projet Sign remirent en 1949 un rapport secret au Pentagone, dans lequel ils conclurent qu'il était fort probable qu'une partie des OVNI soient des engins extraterrestres. Cependant, dans ce cas aussi, aucune preuve formelle ne put être fournie, hormis l'opinion des experts ayant étudié le sujet.

LES ENQUÊTES FRANÇAISES 
La France, également, créa plusieurs organismes de recherche sur le sujet : le GEPAN (Groupement d'étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés) fut créé en 1977 sous l'égide du CNES et fut remplacé par le SEPRA (Service d'expertise des phénomènes de rentrées atmosphériques) en 1988. Suite aux prises de position répétées de son directeur Jean-Jacques Velasco en faveur de la thèse extraterrestre et à la publication d'un livre en 2004, le SEPRA est officiellement dissous.
Une étude menée de 1976 à 2004 par le GEPAN puis par le SEPRA a montré que parmi 5800 cas très détaillés, environ 13% restent non expliqués (dont 46% considérés comme ayant des explications probables et 41% restants insolvables).

Depuis fin 2005, le CNES relance un programme d'études du phénomène OVNI sous l'appellation de GEIPAN (Groupe d'étude et d'information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés) dirigé par Yves Sillard.

Le 2 janvier 2007, un article publié dans le journal français Le Figaro annonce que le CNES va rendre publiques ses archives des trente dernières années sur les OVNI.
Par ailleurs, il faut signaler listence d'un rapport semi-officiel sur les OVNI : le rapport COMETA, remis en 2000 à Jacques Chirac et à Lionel Jospin.

Ce rapport n'a pas atteint son but (sensibiliser les pouvoirs publics au phénomène) car il a été publié par VSD, ce qui l'a décrédibilisé. Il s'agit cependant d'une étude très sérieuse, rédigée par des membres de l'Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) et préfacé par le général Norlain, ancien directeur de l'IHEDN. Il est le fruit de trois ans de travaux de l'association COMETA, présidé par le général Letty, dont font partie :
M. Michel Algrin, docteur d'État en sciences politiques, avocat à la cour
M. Pierre Bescon, ingénieur général de l'armement
M. Denis Blancher, commissaire principal de la police nationale au ministère de l'intérieur
M. Jean Dunglas, docteur-ingénieur, ingénieur général honoraire du Génie rural et des eaux et forêts
M. Bruno Le Moine, général de l'armée de l'air
Mme Françoise Lépine, de la fondation pour les études de défense
M. Christian Marchal, ingénieur en chef des Mines, directeur de recherches à l'Onera
M. Marc Merlo, amiral
M. Alain Orszag, docteur d'État en sciences physiques, ingénieur général de l'armement
Jean-Jacques Velasco, ex-directeur du SEPRA, a aussi collaboré. Dans une première partie, ce rapport se contente de citer des cas avérés d'observation d'OVNI n'ayant pu être expliqués rationnellement.

La deuxième partie expose les différentes hypothèses et de la recherche en France et à l'étranger sur le sujet.

La troisième partie quant à elle analyse les conséquences politiques et stratégiques du phénomène. Chose notable, ce rapport conclut à la réalité physique quasi-certaine d'objets volants totalement inconnus. 
L'hypothèse extraterrestre, est de loin la meilleure hypothèse scientifique ; elle n'est pas prouvée catégoriquement, mais il existe en sa faveur de fortes présomptions, et si elle devient une certitude, il est évident que cela aurait d'énormes répercutions sur les religions,et donc sur l'évolution humaine.
Est-ce que l'homme est prêt à entendre, certaines vérités, il est certain que le nombre d'humains capables de les assimiler est très réduit.

GEORGES ADAMSKI
Qui n'a lu les bouquins d'Adamski ? - personnellement, je les ai trouvé très naïfs !
Je voulais citer ce personnage pour avoir été le premier  à avoir eu l'idée de dire tout haut d'avoir été contacté par des extraterrestres, ouvrant au fil du temps,  la porte à d'autres farfelus.

Mais il y a une chose qu'Admski s'est bien gardé de dire, probablement parce qu'il voulait attirer l'attention ou être plus crédible , est qu'il a vécu cette expérience hors de son corps. En vérité, il a pris un rêve pour une réalité physique


Georges Adamski, affirmait avoir être contacté par un Vénusien nommé Orthon qui était très grand, blond et sexy.
Il aurait été invité à se balader dans l'espace voulant avertir l'humanité sur les dangers de la prolifération nucléaire .
Adamski a été très largement discrédité et pour cause, ses textes manquent de consistance et nous offrent aucune chance de vérifier et d'accréditer ses balivernes.
Il faudrait être naïfs pour prendre ce genre de balivernes pour une vérité incontestable.
Nos "frères de lumière" ont des moyens techniques qui ne permettraient à personne de douter,de dissimuler, de falsifier, quoi que ce soit.

Quoi qu'il en soit , nous saurons un jour la vérité : Le "vénusien" serait revenu et, pour faire plaisir à l'écrivain, lui aurait fait faire une voyage express autour de la Lune, pour lui montrer des rivières et des lacs sur la face cachée.
Il nous suffit donc d'attendre que cela soit vérifié prochainement, lors d'un programme prévu pour découvrir la face cachée de dame Lune. 

UN SITE AMUSANT ET UTOPIQUE
Je cite un passage que j'ai lu sur un site par hasard baptisé ERE NOUVELLE : A lire, juste pour sourire !!! A ne pas prendre au sérieux , autrement danger !!
TDA : Cela signifie-t-il qu'en 2012, tu emmèneras l'humanité faire un tour en soucoupes volantes ?!!! (7 milliards de pingouins , il a intérêt à voir.... grand !! )
Sourire de Sananda . ( tu m'étonne !)

Sananda : Non seulement, j'ai l'intention de vous emmener, mais avant cette date. Et dès que vous serez prêts, vous aurez l'occasion de venir découvrir le lieu de votre prochaine résidence. Soyez sûrs que le temps venu, vous SAUREZ déjà où vous irez, par quel moyen, et que vous serez consentants et heureux de partir. ( il va falloir faire vite, plus qu'un an, avant le grand départ et surtout plus qu'un an pour nous préparer à partir pour le nouveau monde, le sourire aux lèvres !! )

Je vous adresse d'ores et déjà cette invitation gracieuse à venir vous ressourcer à bord de nos vaisseaux afin de nous rencontrer, de ressentir combien vous êtes attendus parmi nous, et de comprendre le but de votre nouvelle vie. ( Je suis ravie de savoir que mes frères m'invitent, juste pour me rendre compte combien je suis aimée et attendue !! )
 

NOTA : Lors d'une visite de ce type à bord d'un vaisseau, l'un de nos correspondants fut - entre autres - frappé par la hauteur des plafonds et le gigantisme des corridors. Il s'aperçut en outre que sa cabine personnelle était déjà aménagée et prête depuis longtemps !
"Je m'adresse désormais à vous, non en tant que Terriens primitifs, mais en tant que Frères. Mon armée et moi-même, serons heureux de vous saluer et de vous souhaiter la bienvenue". 
Me voilà, rassurée !

TDA: J'ai déjà vu une ville de Sirius en méditation.Mais c'était en projection de conscience. Ton invitation dans les vaisseaux de ta flotte concerne-t-elle nos corps actuels ?
 

Sananda : Ce que tu as vu à l'occasion de ce voyage intemporel était la représentation exacte de la vérité.
Je sais que tu ne peux imaginer avoir fabriqué de toutes pièces ces vibrations fortes que tu as ressenties, ni avoir rêvé la vision grandiose cette cité de lumière.
De plus en plus, vous allez recevoir en vous des images vous montrant votre future demeure. La beauté de nos villes, la lumière qui s'en dégage, sont la preuve de l'immense énergie qui y règne. Vous y verrez toutefois, lorsque vous y vivrez, des végétaux, des animaux aussi.
Mais vous vous nourrirez et vivrez de façon harmonieuse. Et vous n'aurez plus, bien heureusement, à subir ces structures de votre société propices à vous rendre esclaves.
Lorsque vous viendrez nous rendre visite, dans un temps plus ou moins court, vous ne viendrez pas avec votre corps physique. Vos cellules ne sont pas encore à même de supporter notre environnement proche. Vous devez encore grandir, développer dans vos corps ces portes d'énergie destinées à vous rendre semblables à nous. Vous n'êtes encore que sur le chemin de votre évolution.
Maintenez-vous autant que vous le pourrez dans une vie pure à tous les niveaux.
Dormez le temps qu'il vous sera nécessaire, mangez peu, mais mangez autant de fois que votre corps le réclame, buvez beaucoup. Eliminez de votre vie toute forme d'agressivité, et restez dans la paix de votre cour.
Usez de toutes formes de sagesse propices à vous élever et donnez autour de vous toutes les informations nécessaires à la compréhension de votre nouvelle démarche.

Vous laisserez bien des gens dubitatifs, vous les surprendrez, vous les dérangerez, vous leur ferez penser que vous perdez l'esprit. Il vous faudra accepter et dépasser ces désagréments futiles. Soyez déterminés dans votre action, appuyez-vous sur des groupes de personnes qui vous ressemblent et vous comprennent.

Ceci fait partie de votre préparation à nous rencontrer.
Nous vous aiderons à triompher des épreuves, nous vous amènerons peu à peu à nous ressembler. ( Tout ça mon frère, je le savais déjà ! Donc, je suis sauvée pour être sur la bonne voie . Je savais bien que j'étais une extraterrestre !!!)

TDA : Cher Sananda, as-tu quelque chose à ajouter ?
Sananda : Notre but est de vous donner la possibilité de "grandir" et de vous hisser jusqu'aux portes de la véritable joie et du véritable bonheur. Comprenez, si vous le pouvez, que c'est dans l'Amour et par l'Amour que vous arriverez à nous suivre. Commencez donc à le vivre sur votre Terre. 
Je vous demande de retransmettre cette communication de grande importance le plus tôt possible.

TDA : Que transmettre exactement ? Tout ce passage sur les crop circles et ce que tu viens d'ajouter ?
Sananda : Oui, c'est exactement cela. Je vous remercie.

TDA : Une dernière question : la Terre va-t-elle mourir ? (à question idiote, réponse idiote !)
Sananda : La Terre risque de mourir à cause de votre ignorance à la maintenir en bonne santé. Je ne désire pas vous en dire plus. 
- Hé vlan ! c'est justement ce que j'aurai aimé lire !

TDA : Mais nous allons quitter la Terre définitivement ?
Non, non, toi tu reste sur la terre, tu as du chemin à faire !

Sananda : Vous quitterez la Terre, vous, qui êtes à même de comprendre mes paroles. Merci de préparer vos semblables à notre venue par votre travail.

L'ennui, c'est qu'ils oublient toujours de nous préciser la date du départ et celle de leur retour !
Par ailleurs, j'ai constaté en regardant les dessins passés et présents par rapport à notre technologie du moment, il y en a un des deux qui imite l'autre !. Reste à savoir lequel !