CATEGORIES

vendredi 24 juin 2011

UN JUIF SE MEURT


C’est un juif  fortuné,  connu,  cynique et sans descendant, est sur le point de mourir. Au dernier moment, au lieu d’appeler le rabbi à son chevet, il convoque l’évêque...

L’évêque est intrigué, mais, en raison de la personnalité du mourant, il fait le déplacement. Lorsqu’il entre dans la chambre, le juif lui fait signe d’approcher... et il lui murmure :
Je vous ai fait venir, pour vous faire part de mes dernières volontés... Je vais partager ma fortune en trois :
Une part ira à la construction d’un monument à la mémoire de tous les juifs morts pendant la guerre.
Une autre ira à la construction d’une maison de retraite pour les rescapés de la Shoa.
La dernière part, sera remise au rabbi, pour qu’il l’utilise comme bon lui semblera.

L’évêque est blême. Il ne comprend pas pourquoi, le juif l’a fait venir à son chevet,pour lui dire qu’il ne sera pas l'héritier. Il demande :
Excusez-moi, mais... pourquoi m’avez-vous fait appeler ?
Parce que ma maladie est contagieuse...