CATEGORIES

dimanche 19 juin 2011

LES GEANTS SONT TOUJOURS PARMI LES HOMMES


Il n'y a rien d'étonnant que des géants aient existé en ce monde. Hier comme aujourd'hui, il en sera encore ainsi demain. Cette évidence, résous l'énigme concernant de nombreuses constructions gigantesques. Et nous éviterons de nous torturer les neurones en cherchant des réponses ailleurs, que sur notre planète.Ensuite, il reste à savoir, si ces géants sont issus d'une manipulation génétique avec un peuple venu d'un autre monde ou, ils  se sont développés en toute quiétude, sur une terre au climat ensoleillé et à la végétation luxuriante, ne manquant pas de nourriture ayant, à leur porté un garde manger très important et inépuisable.


Pline : rapporte qu’une montagne de Crête ayant été renversée, on y remarqua un squelette long de 46 coudées, soit 22 m. Je pense qu'il y a une erreur de traduction, cela, me paraît, un peu exessif !
4coudées 600 correspond à une hauteur de 2,40 m environ.

Suétone parle d’ossements de géants découverts en son temps sur l’ïle de Caprée.
Plutarque rapporte que Sertorius se trouvant en Mauritanie et ayant fait ouvrir la sépulture d’Antée, y trouva un squelette de 34 m . Je doute encore, bien davantage, 3,40m est déjà une belle taille !

Philostrate écrit que, suite à un éboulement sur la rive droite de l’Oronte, on découvrit le tombeau de l’éthiopien Ariane 14m de haut et, dans une caverne du Mont Sigée, on découvrit  un autre géant de 10 m .
Phlégonitrail affirme que l’on avait recueilli dans la caverne de Diane en Dalmatie, plusieurs squelettes: 7 à 8 m de haut
Après l’antiquité toujours dans les périodes historiques :
Fesellius,écrit que l'on déterra en 1516 dans le bourg de Mazarino en Sicile, un squelette de 9 m .


Paul Léontin faisant fouiller 1547 un lieu voisin de Palerme, y découvrit un squelette de 8 m 50.
Platerus, médecin de la ville de Bâle, présenta en 1588 au Sénat de Lucerne, un squelette de 6 m de hauteur.
Aventin, historien, parle d’un géant nommé Oenothère qui faisait partie de l’armée de Charlemagne, et dont la force était si grande, qu'il renversait des phalanges entières.

Saxo, grammairien, cite un certain Hartebénius, dont la taille n’était que de 4m, mais il était toujours accompagné de 12 géants d'environ 9 m de haut.
Sous Henri II, on découvrit près de Rome, le corps d’un géant dont la taille était d'environ 12m.
Fulgenius écrit avoir vu près de Valence, sous le règne de Charles VII, à la suite d’un débordement du Rhône, un squelette de 7 m.
Coelius Rhodiginius rapporte que sous Louis XI, on découvrit un squelette de 5 m, près de St-Péray en Dauphiné.
Hiérone des Montceaux, missionnaire, parle d’un géant de 31 m, dont les débris furent trouvés à Caillon Bella, non loin de Thessalonique en Macédoine.


En 1505 en creusant les fossés de la porte cauchoise à Rouen, on trouva le squelette d’un chevalier dont la stature devait avoir été gigantesque, puisque le crâne contenait un boisseau de blé, et que l’os de la jambe, le tibia, atteignait la ceinture des hommes du siècle.

UNE VÉRITÉ DIFFICILE A ENTENDRE

Les peuples antiques, et celtes, disaient que les mégalithes avaient été mis en place par les peuples des géants qui les avaient précédés. Personnellement, je le crois aussi et pourtant tous les chercheurs semblent vouloir passer sous silence cette réalité, préférant se torturer les neurones et nous balancer des théories nébuleuses. 

En effet, des hommes de  4 mètres de haut  déploient une force supérieure à celle des humains de moins de deux mètres et ainsi, de suite. C'est ce qui explique les constructions qui nous paraissent gigantesques, étant donné notre petite taille.Tout comme notre monde paraît démesuré aux personnes de petites tailles, dites naines ou pour les pygmées.

 Donc, oui, les géants de toutes tailles  ont existé, depuis la nuit des temps et il n'y a rien d'étonnant à cela.
De plus, notre époque a aussi ses géants qui vivent tout aussi mal dans notre monde envahi par une petite race de taille multiples.
Alors, pour des personnes atteintes de nanisme face à une personne qui mesure plus de 2 m, c'est une lilliputienne.
Les géants d'aujourd'hui, révèlent qu'à une époque lointaine nos ancêtres ont croisé leurs gènes avec ceux des géants. Ceci confirme que la mythologie n'est pas dépourvue de bon sens.
Tout comme les animaux géants, ils ont certainement disparu lors du déluge, ou suite à une catastrophe, trahis, comme les animaux, par leur grande taille. Seuls, les animaux et hommes de petites tailles et de taille moyenne ont réussi à survivre en conservant ce gêne dans leur ADN.

DES GEANTS A LOVELOCK, USA.
Les archéologues viennent de découvrir que le mythe des Indiens Paiutes qui racontent que  des géants mangeaient les hommes serait basé sur une certaine réalité. Les Paiutes, un groupe de Natifs Américains qui habitaient les régions du Névada, de l'Utah et de l'Arizona, racontèrent aux immigrants blancs que leurs ancêtres avaient du se battre dans le passé contre de féroces géants blancs aux cheveux roux qui vivaient sur les mêmes territoires. Les Paiutes nommaient ces géants Si-Te-Cah, qui signifie les mangeurs de tule. La tule est une plante aquatique fibreuse que les géants récoltaient, à l'aide de leurs radeaux qu'ils utilisaient pour se déplacer sur les rivières et principalement sur le lac Lahontan. 



































Selon les Paiutes, les géants aux cheveux roux mesuraient environ 3m et ne se laissaient pas approcher.
Cannibales, ils chassaient et capturaient les Paiutes et les mangeaient. 
Aussi, les tribus Paiutes s'unirent-elles pour les combattre et les chasser à leur tour. La légende raconte que les géants durent se réfugier dans une grotte pour échapper aux Indiens.
C'est étonnant, que des géants qui les chassaient ne viennent pas à bout d'hommes plus petits qu'eux ? Mieux, craignant les Indiens, ils s'enfuient et se réfugient dans une grotte pour se protéger ?. Les indiens ne les auraient ils pas tout simplement surpris alors que les géants dormaient dans leur grotte ?

Le chef Indien ordonna d'obstruer l'entrée de cette caverne avec des branchages et d'y mettre le feu afin d'obliger les géants à sortir de leur refuge. Ceux qui sortirent furent tuer par les flèches des Indiens, les autres moururent asphyxiés à l'intérieur de la grotte.
Bien plus tard, un tremblement de terre ferma par des éboulis l'entrée de cette caverne.
Les archéologues ont exploré cette caverne au début du XXème siècle, située près de Lovelock dans le Névada, afin de vérifier la légende.
A l'intérieur de la grotte, ils avaient mis au jour des milliers d'objets et les restes momifiés de deux géants aux cheveux roux, une femme mesurant 2.30m, et un homme haut de 2.80m. Les ossements ont depuis, disparus ou relégués tout simplement aux oubliéttes ne sachant plus à qui cela appartient ou à quel genre d'animal à deux pattes.

A l'époque, après les conquistadors, les adeptes des religions, les archéologues novices et ignorants ont également commis quelques erreurs importantes qui ont mis notre patrimoine culturel à mal, faute de connaissance.
Il est vrai, que la découverte d'ossements était moins glorieuse que celles d'un monument ou d'objets précieux. Ils avaient également tendance à écarter tous les objets surprenants et inexplicables. Quoi qu'aujourd'hui aussi !

LES GÉANTS CÉLÈBRES  
John Rogan         (1871-1905) : 2,64 m
Robert Wadlow    (1918-1940) : 2,72 m 
Grady Patterson   (1943-1968) : 2,65 m Väinö Myllyrine     (1909-1963) : 2,51 m
John F. Carroll      (1932-1969) : 2,63 m 
Leonid Stadnyk     (        1971-) : 2,57 m
Edouard Beaupré (1881-1904) : 2,52 m 

La légende se trouva également confirmée par la présence de nombreuses pointes de flèches brisées ayant heurté les parois de la caverne et d'une couche noire de végétaux brûlés recouvert d'une épaisse couche de guano. 

Parmi les objets découverts à l'intérieur de la grotte, les scientifiques ont identifié ce qui parait être un calendrier, une pierre avec exactement 365 entailles gravées en bordure externe d'un cercle et 53 entailles en bordure interne.

Cette découverte est à rapprocher de celles de 1931, deux squelettes de très grande taille avaient été mis au jour dans le lit asséché du lac Humboldt proche de Lovelock.

Voilà une énième preuve du fait qu’il n’y a jamais eu de filiation unique et origine unique des humanités ou de l’humanité, selon qu’on soit peu ou prou atteint par le lavage de cerveau dont on fait continuellement l'objet pour nous faire gober la théorie de l'évolution. Non rien est linéaire en ce monde et la diversité en toute chose a toujours existé. La nature n'a pas de préférence et préserve uniquement les forts quelque soient leur tailles.